La liberté a un goût agréable (Mindy :3)


Partagez
 

 La liberté a un goût agréable (Mindy :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Dim 7 Juin - 12:48

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Sans grande surprise, Mindy avait réussi à s’évader. Macus savait parfaitement qu’elle allait tenter le coup et il était même persuadé qu’elle allait réussir. C’était de Mindy qu’il s’agissait, celle qui avait entraîné depuis toute petite par son père à être une machine à tuer. Le département de la police n’appréciait vraiment pas cet échec, ils mettaient tout en œuvre pour la retrouver. Marcus ne travaillait pas sur l’affaire, parce qu’il était directement lié à la jeune femme. Puisqu’il avait été son tuteur légale (et qu’en réalité, il l’était toujours en quelque sorte), il ne pouvait pas participer à l’enquête. En réalité, cela l’arrangeait assez. L’homme n’avait pas envie de choisir entre sa conscience professionnelle et son affection pour la jeune femme. Ainsi, il pouvait parfaitement se dédouaner en affirmant qu’il n’avait pas besoin de la chercher (même s’il devait quand même donner des informations s’il en avait, mais qui pouvait savoir qu’il en avait ?). Marcus se contentait donc d’espérer que celle qu’il considérait comme sa fille allait bien, mais s’il n’entendait pas parler d’elle c’était qu’elle devait aller bien. Si jamais elle avait été arrêtée, ou tué, par la police, il aurait été au courant. Si son corps avait été retrouvé, il aurait été au courant aussi. Ainsi, il se disait que s’il n’avait pas de nouvelle c’était bon signe, même s’il était quand même frustré. Comme à l’époque où elle avait disparu pendant un an et demi, sans qu’il n’ait la moindre nouvelle. Maintenant qu’il la savait de retour (quoi qu’elle ait peut-être quitté la ville, ce qui serait plus raisonnable d’ailleurs), il ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce qu’elle faisait et si elle allait bien.

Quand il reçut un message de sa part, l’homme ne put s’empêcher d’apprécier et de se sentir soulagé. Le message ne disait rien, il lui donnait simplement rendez-vous à une certaine heure au zoo. Marcus ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ce n’était pas vraiment raisonnable, mais il n’avait aucune envie de décliner l’invitation. Il allait pouvoir parler plus librement avec Mindy, il allait pouvoir s’assurer qu’elle allait bien. Même s’il n’avait clairement plus rien à dire sur la vie de la jeune femme, il avait quand même envie d’en faire partie. Il ne pouvait pas s’empêcher de se demander ce qu’il y avait entre Hit Girl et Kick Ass, qui semblaient clairement faire équipe (au vu de la manière dont l’homme avait aidé Mindy à se sortir de prison). Evidemment, Marcus avait depuis longtemps fait le lien entre Kick Ass et Lizewski, qu’il avait rencontré quand Mindy vivait encore sous son toit. Mais encore une fois, il préférait largement ne pas trop en savoir.

Le jour J, à l’heure H, Marcus fut sur les lieux. En fait, il était même en avance. Il avait réussi à poser une journée sans souci, il semblerait que ses patrons avaient l’impression qu’il travaillait trop (en réalité, il n’avait que son travail dans la vie, c’était pour ça). Il n’avait plus qu’à attendre donc un signe de Mindy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Dim 7 Juin - 16:15


La liberté a un goût agréable
E

lle savait pertinemment que ce n'était pas la décision la plus prudente possible, et qu'elle pourrait bien payer les conséquences d'un acte aussi léger, mais elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle. D'accord, elle savait que le sms qu'elle avait envoyé à Marcus pour lui donner rendez-vous depuis un téléphone jetable, faute d'être tracé, pourrait être intercepté, et elle savait tout autant que se donner rendez-vous dans un lieu public, mais tant pis, s'il devait y avoir des problèmes ou un contretemps, elle aviserait, un point c'est tout. Habillée en civil (même si ce n'était pas sa tenue de prédilection, il était certain que de se promener dans le Zoo du Bronx en tenue de justicière ne serait pas du meilleur effet), elle s'était donc rendue à leur point de rendez-vous. Pourquoi le zoo ? Déjà, tout simplement, parce qu'elle aimait bien cet endroit. Ensuite, parce que quelle que soit la période et quelle que soit l'heure, cet endroit était toujours bondé. Ils pourraient donc bien plus facilement se fondre dans la masse et se faire oublier des gens autour. On avait beau dire, souvent, se retrouver dans un endroit rempli de monde était moins risqué et plus judicieux qu'une ruelle déserte. En plus, s'il lui fallait fuir pour une raison ou une autre, cela lui serait bien plus simple. Qui plus est, elle trouvait que se retrouver au milieu d'animaux en cages avait un petit côté ironique, vu les circonstances de leurs premières retrouvailles, où elle avait été la bête curieuse derrière ses barreaux. Impatiente, elle avait un peu d'avance en arrivant au zoo, mais Marcus en avait manifestement plus que lui. Un sourire s'afficha sur le visage de Mindy alors qu'elle le reconnaissait parmi la foule et qu'elle le rejoignait.

-Je t'avais dit, que je m'évaderais.
répliqua-t-elle sans se départir de son sourire.

D'accord, ce n'était pas forcément le genre de choses à dire en guise de bonjour, surtout s'il ne fallait pas remettre de l'huile sur le feu de leur ancienne conversation, mais qu'importe. Les bras croisés, elle le regardait sans bouger, seulement contente que de meilleures circonstances leur permettent de se retrouver. Elle avait envie de le prendre dans ses bras, mais elle n'esquissa pas le moindre mouvement, c'était compliqué que de savoir comment réagir dans de telles circonstances. Dans tous les cas, elle voulait que ça se passe mieux que la dernière fois, quitte à accorder à Marcus ce qu'il avait sûrement toujours voulu partager avec elle et ce à quoi elle l'avait invité à renoncer : une journée père-fille complètement normale. Pour cela aussi, le zoo semblait être un lieu bien plus approprié, au fond.

-Comment tu vas ?


Avec tout ça, elle n'en avait pas vraiment la moindre idée. La dernière fois, les circonstances ne prêtaient pas trop à savoir s'il allait bien ou non. Là, ce serait sûrement plus simple à vérifier. Du moins le pensait-elle. C'est que, à la vérité, elle s'inquiétait vraiment pour lui, et s'était demandée plus d'une fois à quoi ressemblait sa vie à présent.





code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Dim 28 Juin - 0:33

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus attendait patiemment Mindy, dans ce zoo où ils avaient rendez-vous. Il espérait qu’elle n’allait pas avoir d’ennuis et qu’elle allait pouvoir venir comme convenu. Même si ce n’était clairement pas le policier qui pensait en cette seconde. Au point où la situation en était de toute façon, il ne pouvait plus rien changer. Marcus n’avait pas vraiment d’autre choix que de se rendre à l’évidence, Mindy n’allait jamais changer et elle n’allait sans doute jamais vivre une vie normale. C’était de la faute de son père, qui l’avait privé d’enfance, mais ce n’était pas réparable. Ils ne pouvaient pas revenir en arrière, alors il fallait simplement accepter la situation. Marcus ne pouvait pas choisir entre sa conscience professionnelle et l’affection qu’il avait pour la jeune femme, alors il avait décidé de simplement ne pas trop s’occuper des détails. Il n’allait pas s’occuper de l’enquêter sur l’évasion de la jeune justicière, mais il n’allait pas pour autant l’aider contre la police. Enfin, c’était sa nouvelle pensée, mais il ne pouvait pas savoir comment les choses allaient se passer. Pour l’heure, il attendait simplement de pouvoir enfin discuter avec Mindy. Et quand il entendit sa voix, il se retourna vivement vers elle. Ce n’était pas vraiment fin, mais c’était une belle entrée en matière de la part de Mindy.

« Tu me l’as dit en effet. »

Répondit-il dans un fin sourire, les bras croisés également. Marcus était vraiment heureux de la voir, elle semblait aller assez bien. Visiblement en tout cas, elle n’allait pas trop mal. C’était étrange, l’homme ne pensait pas pouvoir un jour se retrouver devant celle qu’il considérait comme sa fille de cette manière. En dehors du commissariat donc et sans barreau. C’était quand même plus agréable. Le policier ne perdit pas son sourire quand Mindy lui demanda comment il allait, laissant planer un peu de silence pendant quelques secondes avant de répondre.

« Je me porte assez bien. » Il ne se portait pas mal en tout cas, il n’était pas trop à plaindre. « Et toi ? Tu sembles aller bien. »

Marcus ne pouvait pas s’empêcher de trouver la situation quand même assez différente de quand elle vivait avec lui. Il ne se sentait pas aussi à l’aise qu’autrefois en fait. Et pourtant, il avait simplement envie de retrouver cette période où il pensait encore que Mindy avait la possibilité d’avoir une vie normale. Comme il avait furieusement envie de la prendre dans ses bras, comme s’il n’y avait rien eu entre eux capable de les séparer.

« Je dois avouer que tu as fait fort. »

Pour son évasion, elle avait fait très fort oui. Marcus s’était douté qu’elle allait parvenir à ses fins, c’était Mindy après tout, mais il ne s’attendait quand même pas à ce que cela se passe ainsi. Enfin, ce n’était pas forcément une bonne idée de revenir dessus. L’homme devait oublier le policier qu’il était en réalité. Il ne voulait pas l’être maintenant, parce qu’il ne voulait pas retrouver une discussion houleuse avec la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Dim 28 Juin - 12:54


La liberté a un goût agréable
M

indy ne lâcha pas son père d'adoption du regard tandis qu'il lui disait aller bien, cherchant à voir s'il lui mentait ou non. Elle n'était clairement pas la plus douée pour décrypter l'esprit humain, elle avait même de très sérieuses lacunes en la matière, mais elle se disait que si Marcus allait vraiment mal, tout de même, elle le remarquerait. En définitive, sa réponse semblait sincère. Peut-être n'était-il pas au summum de la bonne humeur, la légère tension qu'il y avait encore entre eux n'aidant pas forcément, mais il ne semblait pas être au quatrième dessous non plus. Et pour elle, c'était véritablement important, elle ne supporterait pas de découvrir qu'il allait mal, encore moins si ce devait être, pour une raison ou pour une autre, par sa faute. Il lui retourna la question, et elle put répondre par un sourire véritablement sincère. Oui, elle allait bien. Cette mésaventure avec les forces de l'ordre n'avait pas été bien glorieuse ou très simple, mais elle en était sortie plus déterminée que jamais, et sûre de qui elle était, n'en déplaise à son interlocuteur. Elle était Hit-Girl, une justicière de talent qui ne se laisserait plus jamais prendre. Et tous les aspects de sa vie semblaient comblés. Même sa vie affective n'avait que de quoi la rendre heureuse, ce malgré sa jalousie maladie. Elle était la super-héroïne qu'elle était destinée à être, elle menait le train de vue qui lui convenait et elle s'octroyait le droit d'être aussi bêtement amoureuse que la grande majorité des filles de son âge, sauf qu'elle considérait leur relation comme unique en son genre, à la valeur bien plus grande. Et maintenant, elle reparlait avec Marcus, à l'écart de tout barreau. Oui, sans nul doute, elle allait bien.

-J'ai pas à me plaindre.
confirma-t-elle. Après quoi il reconnut qu'elle avait fait fort. Ce qu'elle ne manqua pas de prendre pour un compliment, bien sûr. Oui, elle aussi, trouvait qu'elle avait parfaitement bien réussi son coup. Quoi qu'elle ne serait sans doute arrivée à rien sans Dave. Sans l'intervention de Kick-Ass, sa situation aurait été plus que compromise. Elle aurait bien pu tenter de bastonner tout le monde durant son transfert, mais elle n'était pas invulnérable, loin de là. C'est vrai, j'ai bien réussi mon coup. admit-elle sans plus de détails pour autant, elle craignait qu'entrer dans les détails jette un froid sur leur conversation, et elle n'y tenait pas le moins du monde. Elle tenait à ce que cette conversation se déroule de façon plus décontractée que leur dernière discussion et dans ce cas-là, il valait sans doute mieux mettre de côté les sujets qui fâchent. Ou presque, il y avait encore une question qu'elle voulait poser avant de passer pour de bon autre chose. Tu n'as pas eu de soucis ?

Elle savait bien que son arrestation autant que son évasion pouvaient retomber sur Marcus. Elle avait agi de sortes qu'il ne puisse pas y avoir de confusion possible. Mais sait-on jamais. Elle ne voulait pas qu'il soit accusé de complicité ou de quoi que ce soit d'autre, alors qu'il était l'intégrité incarnée (quoique... pas au point de l'arrêter sur le champ tout de même, mais très franchement, ça l'arrangeait).





code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mar 21 Juil - 11:38

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Il allait bien, principalement parce qu’il n’allait pas mal. Marcus n’avait pas vraiment de quoi se plaindre, même si sa vie n’était pas idyllique. S’il avait eu le choix, l’homme aurait aimé garder Mindy avec lui et vivre une vie de « famille » en sa compagnie. Mais il n’avait pas eu le choix, il n’avait plus qu’à se faire une raison. Et il n’avait aucune envie de parasiter ces retrouvailles avec ses rêves idiots. Il avait fini par comprendre qu’il était impossible de changer la jeune Mindy, qu’elle était celle qu’elle était et qu’elle faisait ses propres choix. Marcus continuait d’en vouloir à son ancien ami pour lui avoir volé son enfance, mais il ne pouvait rien faire d’autre. Il ne supporterait pas de la perdre de nouveau, pas après avoir eu si peu de nouvelle en plus d’un an. Il avait eu la chance de la retrouver, même si leur dernière conversation n’avait vraiment pas bien tournée. C’était compliqué, ils étaient tous les deux campés sur leurs positions et il fallait qu’un des deux fasse un effort. C’était donc Marcus qui le faisait, en occultant un peu le policier qu’il était pour profiter de la présence de la jeune femme. Il n’allait pas l’aider pour autant dans sa vie de justicière masquée, mais il pouvait bien fermer les yeux un instant et profiter d’un moment « père/fille » qu’ils auraient pu avoir en temps normal.

Quand elle lui affirma aller bien, la jeune femme semblait sincère. Marcus en fut soulagé, il passait son temps à s’inquiéter pour elle. En même temps, elle avait disparu du jour au lendemain sans lui donner de nouvelle, il ne pouvait pas s’empêcher d’être inquiet à son sujet. Mais elle semblait vraiment aller bien. Ils parlèrent un peu de son évasion, Marcus avouant qu’elle s’en était bien sortie et qu’elle avait fait fort. Certain de ses camarades avait passé un long moment à l’hôpital pour s’en remettre, mais c’était le « jeu ». Marcus ne voulait pas prendre position, mais ça ne l’empêchait pas de reconnaitre (en toute objectivité), qu’elle avait fait fort. Avec ce Kick-Ass, elle s’était bien sortie.

« On m’a posé quelques questions, mais je ne sais rien de toute façon. » Ce n’était pas un secret que Marcus était lié à Mindy Macready, il avait été son tuteur légal pendant un temps. Mais comme quand elle avait quitté New-York, il ne savait vraiment rien. Alors, il ne pouvait rien dire et l’homme avait bel et bien l’intention que ça continue comme ça. Même si le policier ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux quand même. « Tu as l’air proche de ce… Kick-Ass non ? »

Kick-Ass, pour ne pas dire Dave Lizewski. Il n’était pas idiot, il avait fait le rapprochement entre les deux. Le père du jeune homme avait été soupçonné d’être le justicier masqué, ils s’étaient rendus aux funérailles de l’homme et les choses avaient dégénéré. Cela n’avait pas été long pour l’homme de faire le rapprochement avec le jeune homme qui avait soit disant poussé sa fille adoptive à sécher les cours. Il avait même compris qu’elle avait dû l’entraîner, Kick-Ass avait pris soudainement de l’ampleur dans ses actions à l’époque. Enfin, ce n’était pas tant la relation des justiciers qui l’intéressait, mais celle des deux jeunes gens. Bah oui, c’était comme ça, il n’y pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mar 21 Juil - 19:58


La liberté a un goût agréable
M

indy fut soulagée d'entendre que Marcus n'avait pas rencontré trop de problèmes suite à son évasion. On lui avait posé des questions, mais ce n'était pas allé plus loin. En même temps, il ne cachait rien, puisque Mindy ne lui avait rien dit... Il n'était mêlé ni de près ni de loin à son évasion, mais ça aurait pu ne pas arrêter certaines personnes. Tous ses collègues, après tout, savaient qu'il avait été son tuteur légal... et était plus ou moins supposé l'être. C'était aussi pour cela, d'ailleurs, que la demoiselle avait quitté New-York sans laisser de nouvelles à Marcus. Pour qu'il ne puisse pas être en quoi que ce soit soupçonné d'avoir été impliqué dans le massacre qu'elle avait proféré avec son arme, et qu'on ne puisse pas l'imaginer complice... Elle tenait à lui, elle ne voulait pas qu'il ait de problèmes à cause d'elle... même si, pour l'heure, elle jouait avec le feu en le revoyant comme maintenant. La prochaine fois qu'il verrai ses collègues, et s'ils lui parlaient d'elle, il serait contraint de mentir en renonçant par la même aux principes qui lui étaient si chers... Elle n'aimait pas l'idée de le mettre dans l'embarras, ou pire de le mettre en danger... et en même temps, elle avait détesté le fait de rester sans nouvelles de lui et de ne pas lui en donner. Il était comme un père, pour elle... pas un père comme Big Daddy, c'est sûr, mais justement... il était celui qui avait su lui offrir un semblant d'enfance autrefois, quand elle était haute comme trois pommes, et voulu lui offrir une vie normale... sans succès, certes, mais avec toute l'affection qu'une fille est en droit d'exiger de la part de son père. Elle ne pouvait pas le rayer de sa vie comme si de rien n'était. Elle en était incapable, et ce moment en était la preuve.

Et d'ailleurs, le tournant que prenait leur conversation n'était pas sans lui rappeler les discussions qu'ils avaient pu avoir quand elle vivait encore sous son toit. Quand il suggérait qu'elle était proche de Kick-Ass, il savait qu'il ne voulait pas pas parler de leur collaboration en tant que super héros, mais plutôt à la relation qu'entretenaient les deux jeunes gens qui se trouvaient sous les masques (au passage, d'ailleurs, Mindy était convaincue que Marcus savait pertinemment la véritable identité de Kick-Ass, mais elle ne pouvait que le remercier de faire mine du contraire, pour la sécurité de Dave). Beaucoup de pères acceptaient mal que leurs filles leur "échappe" en commençant à sortir avec la gente masculine, Marcus n'avait jamais été dans ce cas de figure, bien au contraire, et pour cause, il avait voulu qu'elle sache avoir les préoccupations des demoiselles de son âge... Pas sûr que sa volonté ait été exaucée... Ceci dit, oui, il y avait bien quelqu'un d'autre qui savait de temps à autre lui donnait le sentiment d'être une humaine lambda sans que cela la dérange... et cette personne, c'était Dave, bien sûr. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure, hésitante, avant de répondre.

-On est proches, oui.
Elle marqua une légère pause. C'était plus simple pour elle de faire le résumé par A+B de ses expéditions criminelles que d'évoquer sa vie amoureuse. Bon, plus que proches.





code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Jeu 13 Aoû - 14:11

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus se mettait effectivement dans une position fâcheuse en voyant Mindy, mais il n’en avait que faire. Il ne reniait pas sa conviction de policier, mais il savait aussi qu’il ne pouvait pas renier l’affection qu’il avait pour la jeune femme. Alors s’il devait choisir entre les deux, son choix était fait. Il n’allait pas l’aider pour autant, elle devrait se débrouiller seule (ce qu’elle savait d’ailleurs faire à merveille), mais il n’avait aucune envie de reperdre contact. Pas maintenant alors qu’il l’avait enfin retrouvé et qu’il était heureux de voir qu’elle se portait bien. Quand ses collègues allaient lui parler de Mindy, il allait forcément devoir mentir, mais c’était pour la bonne cause. Cette année et demi sans aucune nouvelle de sa part avait été un véritable supplice. Même si les deux êtres ne partageaient pas le même sang, Marcus ne pouvait pas s’empêcher de considérer Mindy comme sa fille et c’était pour cette raison qu’il se montrait parfois dur avec elle. Il savait qu’il ne pouvait plus la changer maintenant, il avait essayé sans succès. Il ne pouvait donc qu’accepter ce qu’elle était et faire avec. Même s’il était évidemment hors de question qu’il aide Hit Girl.

Et forcément, Marcus avait envie de savoir un peu où en était la vie de Mindy. Cela ne lui avait pas échappé la proximité avec Kick-Ass (alias Dave Lizewski) et il se posait donc des questions. Il n’y pouvait rien, il avait envie de savoir. Au fond, l’homme ne savait pas vraiment ce qu’il avait envie. Qu’elle soit effectivement proche ou non. Il aimait que sa fille de cœur ait un semblant de vie normale, qu’elle ressemble par moment à une jeune fille de son âge. Ce n’était pas pour rien qu’il l’avait poussé à sortir quand elle vivait encore chez lui. Mais en même temps, s’il avait vraiment eu son mot à dire, il aurait préféré que le type en question soit normal (afin de la détourné un peu de l’héritage de Big Daddy… il rêvait encore). Cependant, Marcus se doutait bien que Mindy n’avait pas vraiment loisir de faire des rencontres normales au vu de son train de vie. Il ne put s’empêcher de sourire en entendant la jeune fille (fille oui, femme c’était trop… c’était encore une gamine à ses yeux) lui répondre.

« J’espère qu’il se comporte bien avec toi ! » Lui dit-il, forçant un peu sur la sècheresse du ton de sa voix. Il jouait un peu les pères suspicieux, même s’il était quand même ravi pour la jeune femme. « Sinon, il faudra le prévenir que j’ai une arme chargée sur moi. » Techniquement parlant, ce garçon avait plus à craindre de Mindy que de Marcus, mais il aimait bien quand même s’amuser de cette rencontre. Surtout qu’en prime, il faudrait sans doute mieux se soucier du sort de Dave plutôt que de celui de Mindy. Mais Marcus n’avait aucune envie de se montrer objectif dans cette histoire. « J’aimerais bien le rencontrer un de ces quatre. »

Ce n’était pas prudent non, mais tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Sam 15 Aoû - 11:32


La liberté a un goût agréable
L

a situation était clairement l'inverse d'anodine, un flic qui retrouvait sa "fille adoptive" et criminelle en fugue, ce n'était pas une situation comme on en voit beaucoup, c'est certain, et pourtant, la discussion, elle, semblait un rien "normale", et c'était agréable. Au-delà de tous leurs déboires passés, il était à cet instant question d'une fille qui avouait à son père être en couple, et d'un père qui jouait les protecteurs, et il était assez amusant, au final, de se découvrir dans ce genre de rôles. Mindy n'aurait jamais pensé se retrouver dans une situation telle que celle-ci, mais ce n'était pas désagréable, pour tout dire. Elle avait l'impression de retrouver avec Marcus sa complicité d'autrefois, et elle préférait l'entendre prononcer ces mots que tout père protecteur a pour habitude de prononcer plutôt que de l'entendre lui interdire de fréquenter Dave (elle ne l'aurait pas écouté, en même temps). Elle n'avait pas besoin de l'aval de Marcus pour faire ce qu'elle voulait (preuve en était qu'elle ne l'avait pas franchement écouté jusque-là), mais elle préférait quand même. Lui et Dave étaient les deux personnes qui comptaient le plus à ses yeux. Elle n'avait nul besoin de les voir se dresser l'un contre l'autre. Mindy esquissa un sourire quand Marcus plaisanta en parlant de son arme chargée. Outre le fait qu'il y avait de plus fortes chances d'être mal traité par Mindy que l'inverse, ce n'était sans doute pas une simple arme chargée qui impressionnerait Kick-Ass (plutôt la crainte de se retrouver soudainement avec un "beau père", ça...). De toute manière, étant donné l'arsenal dont disposait Mindy, ce n'était pas un simple flingue qui le pousserait dans ses retranchements. Mais la plaisanterie était à son goût, surtout qu'elle aurait été capable de faire la même... Et puis, c'était plutôt encourageant, c'était la façon qu'avait Marcus de leur donner sa... bénédiction, on va dire.

Son sourire disparut un peu, par contre, quand son interlocuteur parla du fait de rencontrer Dave. Oh ! Vraiment ? La demoiselle devait bien reconnaître que cette perspective ne lui plaisait qu'à moitié (ou qu'à un tiers). Non pas qu'elle craigne que Dave ne sache pas se comporter comme il se doit, mais Marcus savait qui était Kick-Ass, et on pouvait même dire qu'il le suivait depuis ses "débuts", alors forcément, Mindy craignait un peu que la "rencontre à la belle famille" (misère que c'était étrange, dis comme ça), finisse en sermon interminable et en débat houleux sur l'utilité ou non des super-héros, sur la violence de leurs méthodes, sur le fait qu'il fallait laisser la police faire son travail, sur son évasion... Elle hésita. D'un autre côté, elle n'avait pas vraiment de raisons valables de les empêcher de parler plus longuement qu'ils avaient pu le faire, jusque là. Et au final, peut-être que ça rassurerait Marcus de la savoir entre de bonnes mains... s'il pouvait considérer la situation comme telle.

-Prévoit le bazooka si tu veux l'impressionner, plutôt.
répliqua-t-elle dans un léger sourire. Mais si tu veux, ouais...

Même si ce n'était sûrement prudent pour aucun d'eux trois. Mais au point où ils en étaient, hein...




code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mar 15 Sep - 11:12

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus devait bien avouer qu’il aimait cette conversation « normale » avec Mindy. Cela faisait très longtemps que l’homme n’avait pas pu se comporter comme un père avec la jeune femme. Leur dernière conversation avait été un peu compliquée, la situation n’avait pas manquée d’être particulière également. Marcus en avait vraiment voulu à la jeune femme de disparaitre comme cela et ne pas lui donner de nouvelles pendant tout ce temps. Il avait vu en elle bien trop le comportement de son père, de son meilleur ami de l’époque qui l’avait en quelque sorte abandonné parce qu’il avait eu envie de se venger. Marcus avait donc laissé ses paroles dépasser ses pensées, il le regrettait un peu. Pas entièrement non plus, parce qu’il ne pouvait pas nier qu’il y avait un fond de vérité dans ses paroles quand même. Mindy était une criminel en fuite et cela l’ennuyait de devoir faire une exception pour elle, sauf qu’il n’avait de toute façon pas le choix. Pour une fois, il ne se sentait vraiment pas capable d’être le « bon » flic qu’on lui demandait de l’être. Pour une fois, l’homme avait décidé d’être en partie égoïste et de faire passer les intérêts de sa « famille » avant le reste. Parce que quoi qu’il puisse arriver et qui était arrivé dans le passé, Mindy était bel et bien la famille de l’homme. Elle était la fille qu’il n’avait jamais eue et il l’aimait comme telle.

C’était en partie pour cela que Marcus appréciait de jouer les « pères » protecteurs avec la jeune femme (alors qu’elle n’avait clairement pas besoin qu’il le fasse). Il agissait comme n’importe quel homme pourrait agir quand il apprenait que sa fille fréquentait quelqu’un. Au fond, Marcus ne se voyait pas ne pas bénir la liaison de sa fille. C’était un peu lui à l’époque qui l’avait poussé à fréquenter des jeunes de son âge (même si Dave Lizewski était quand même un peu plus vieux…). Marcus ne pouvait pas nier qu’il aurait préféré qu’elle voie quelqu’un de « normal », mais en même temps ça lui ressemblait bien. Et comme l’homme savait parfaitement qu’elle en ferait à sa tête (elle n’avait aucun compte à lui rendre après tout), il préférait se contenter d’accepter. Et de faire en sorte de le rencontrer quand même. Le sourire de Marcus ne disparut pas de son visage quand celui de Mindy disparaissait. Il se doutait bien que c’était compliqué pour elle d’être une fille « normale » et donc de provoquer cette rencontre. Mais le policier avait vraiment envie de pouvoir discuter plus longuement avec ce Dave, s’assurer qu’il rendait réellement la jeune femme heureuse. Il ferait simplement, un peu, l’effort de ne pas trop les sermonner (mais il ne fallait pas trop lui en demander non plus).

« Parfait, je te laisse organiser ça alors. »

Dit-il simplement, se doutant bien que cela n’allait pas vraiment arranger leurs affaires. Mais au point où Marcus en était, il n’avait pas envie de faire marche arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Sam 19 Sep - 11:31


La liberté a un goût agréable
L

a perspective de devoir organiser la rencontre entre Dave et Marcus (bon, ils s'étaient plus ou moins rencontrés, déjà, tous les deux, mais on ne pouvait pas dire que cela ait été dans des circonstances propices au dialogue) ne plaisait pas complètement à Mindy. C'était le genre d'étape normale dans la vie de tout un chacun, qui stresserait déjà une personne totalement normale, mais qui angoissait plus Mindy que la perspective de se retrouver seule face à vingt adversaires, armée d'un simple coutelas. Et pourtant, elle aimait bien, tout de même, s'abandonner à un rien de banalité. Pas trop, hein. Mais juste ce qu'il fallait, pour se sentir appartenir au monde. Et aussi, pour tout dire, parce que, si elle ne pouvait pas être complètement la fille que Marcus aurait aimé avoir, elle voulait bien y ressembler un peu sur certains aspects, si cela pouvait lui faire plaisir. Enfin, elle n'avait pas eu besoin de ce genre de prétexte pour sortir avec Dave, elle l'aimait un point c'est tout, mais elle en avait bien besoin pour accepter qu'ils se rencontrent, tous les deux... Une part d'elle, d'ailleurs, était bien tentée de laisser passer l'information, de l'oublier intentionnellement. Mais elle ne le ferait pas. D'une part, parce qu'elle en avait quand même un peu envie, au-delà de ce qu'elle acceptait bien d'admettre. Surtout si Marcus et elle parvenaient à se voir plus régulièrement. Certes, c'était loin d'être une bonne chose, surtout pour Marcus. Car si Mindy se moquait bien de prendre des risques pour lui, elle ne voulait pas qu'il en prenne pour elle. Et d'un autre côté... maintenant qu'ils s'étaient revus après tout ce temps d'absence, sans avoir le moindre contact, Mindy se voyait mal faire marche-arrière. Big-Daddy était son père, et un vrai modèle pour elle. Mais, d'une toute autre manière, sans doute plus sereine, quoi que la situation ne puisse pas vraiment l'être.

-D'accord.
dit-elle simplement avant de préférer occulter la situation, elle venait de s'engager à tenir sa promesse, ça suffisait ainsi (car oui, pour elle, ce simple mot engageait sa fierté et son honneur - et autant dire que ces valeurs étaient parmi les plus importantes à ses yeux). Elle préférait ne rien dire de plus sur la question. Elle aurait tout le temps d'aviser au moment d'organiser cette fameuse rencontre, qui promettait d'être corsé. Elle préféra, plutôt, détourner la conversation. Assez parlé de moi. De toute façon, elle ne pouvait pas en dire grand chose, même si Marcus, sans qu'elle en dise rien, devait déjà en deviner beaucoup. Parle-moi de toi, plutôt.

Elle espérait qu'il en avait, des choses à lui dire, et de belles, de préférence. Cela fait un an et demi que, tous les deux, ils n'avaient pas pu se parler (la fois où des barreaux de prison les avaient séparés ne comptait évidemment pas à ses yeux), il était temps, à présent, d'y remédier. De rattraper comme il se doit, le temps perdu. Même s'ils ne pourraient plus jamais prétendre à ce qu'ils partageaient avant qu'elle ne quitte New York.


code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mar 13 Oct - 21:26

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus savait que Mindy allait organiser cette rencontre, parce qu’elle avait suffisamment de fierté pour tenir une promesse. Il l’a connaissait assez pour pouvoir lui faire confiance sur ce sujet. Et puisque l’homme avait bien l’intention de recroiser la jeune fille (pas question pour lui que ce moment ensemble soit le dernier, il préférait qu’il soit le premier d’une longue série même si pour cela il devait prendre quelques risques, qu’il ne pensait pas prendre avant), il n’allait pas lâcher si jamais elle ne remplissait pas sa promesse. Marcus avait vraiment envie de rencontrer, officiellement et dans de bonnes conditions, Dave afin de jouer les pères casse-pied. C’était comme cela, il n’y pouvait rien, il considérait cette tête blonde comme sa propre fille. En même temps, il avait sans doute été plus un père pour elle que Big Daddy. Marcus avait énormément d’estime pour son ancien collègue, il savait toutes les souffrances qu’il avait traversé, mais il lui en voulait quand même de ce qu’il avait fait à Mindy. Enfin… ils ne pouvaient de toute façon pas revenir en arrière. Marcus avait envie que Mindy reprenne une vie normale (même si elle était recherchée, mais ça…), cependant il savait parfaitement que c’était impossible. Il n’avait pas vraiment le choix que de le comprendre et surtout de l’accepter, sinon il la perdrait totalement. Il n’avait pas l’intention de rentrer dans les détails de la vie de Hit Girl, même de lui venir en aide en tant que policier, mais il ne lui reprocherait dorénavant rien. Du moins, pas sérieusement, cela ne l’empêchait pas de lui lancer quelques piques de temps à autre.

Pour le moment, Mindy avait apparemment décidé de tourner la conversation vers lui. L’homme devait bien avouer qu’il aurait aimé s’y épargner, parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait quelque chose à raconter de son côté. Cela faisait un an et demi qu’ils ne s’étaient pas parlé et pourtant, Marcus n’avait vraiment rien à raconter à Mindy. Il y avait eu des petites choses bien sûr, mais rien d’intéressant au point de lui raconter. Il travaillait toujours au même endroit, vivait au même endroit et avait simplement poursuivit sa vie normalement en solitaire.

« Y’a rien à dire sur moi. »
Répondit-il simplement, parfaitement sincère. Mais il prit quand même le temps de préciser un peu ses propos. « Je vis toujours dans la même maison, j’ai le même travail. Rien n’a changé. En dehors du fait que tu n’es plus là. »

Au final, Mindy n’avait pas vécu longtemps chez Marcus au total, mais cela avait semblé bien plus long. Comme si elle avait toujours eu sa place dans cette grande maison qui manquait de présence humaine. Peut-être que les choses auraient pu changer un peu effectivement, mais ce n’était pas le cas. Rien n’avait changé dans sa vie effectivement, ce qui était un peu désolant sans doute. Mais il n’y pouvait rien de toute façon, ce n’était pas comme s’il avait vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mer 14 Oct - 20:50


La liberté a un goût agréable
L

a réponse de Marcus serra le coeur de Mindy, même si elle s'y attendait un peu, à vrai dire. C'était à la fois le plus grand défaut et la plus grande qualité de l'homme qu'elle considérait comme son père : il ne vivait presque que pour son travail. Qu'il soit à ce point passionné n'était pas un mal en soi, mais Mindy déplorait un peu que sa vie ne se résume au final qu'à son travail et à ses quelques amis. Elle était bien placée pour savoir qu'il était un père formidable, il avait tous les atouts pour fonder une famille et la rendre heureuse, non pas qu'elle appartienne à la catégorie de ceux qui pensaient qu'il fallait se marier, avoir trois enfants et un labrador pour être heureux et avoir réussi sa vie (et puis quoi encore), mais elle était convaincue que ces aspirations pourraient bien ressembler à celles de son interlocuteur. En la prenant sous son aile elle lui avait appris à être un père, et lui lui avait appris... non pas à être une vraie fille (malgré ses tentatives), mais au moins à apprécier une vie de famille plus équilibrée que celle que lui proposait Big Daddy. Même si elle était une justicière dans l'âme, et qu'elle ne pouvait se satisfaire de la vie qu'elle avait autrefois, elle avait quand même aimé la complicité qu'ils avaient su établir tous les deux. Jamais elle n'avait voulu que les choses se terminent de la façon dont elles s'étaient achevées. Elle était partie pour le protéger, mais elle aurait très clairement fait différemment si elle avait pu avoir le choix...

-Ça me manque, tu sais.
répondit-elle très honnêtement.

elle savait bien que ça ne changeait rien, évidemment, ça ne dépendait pas de leurs deux volontés : retourner vivre chez Marius, c'était le mettre en danger inutilement. Et puis... à présent qu'elle s'était émancipée, qu'elle envisageait l'avenir d'une façon un peu moins et un peu plus humaine (avec Dave, donc), elle ne pouvait évidemment pas opérer ce retour à l'adolescence à présent.

-Je suis désolée d'être partie comme une voleuse, de pas avoir donné de nouvelles...


D'accord, elle avait de bonnes raisons, pour cela, et le but était avant tout de le protéger, mais elle savait que son absence lui avait pesé (et réciproquement)... et la dernière fois qu'ils s'étaient parlé, bien moins sereinement qu'à présent, des barreaux leur faisant barrière, elle n'était clairement pas d'humeur à s'excuser... D'ailleurs, elle n'était presque jamais d'humeur à s'excuser. Mais Marcus, lui, méritait bien qu'elle fasse l'effort de prononcer ces quelques mots. Et il était bien le seul auprès de qui elle voulait bien faire cette concession... Avec Dave, ça va de soi. Et encore, l'un comme l'autre devaient goûter très précieusement ses excuses.


code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mer 4 Nov - 21:29

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Cela manquait aussi à Marcus, il fallait bien l'avouer. Quand Mindy vivait chez lui, même si ce n'était pas facile tous les jours, il avait quand même le sentiment d'avoir eu une vie de famille. Ce n'était pas pour rien qu'il considérait Mindy comme sa propre fille, il avait peut-être une âme de père sans pour autant l'être réellement. Quand Mindy était retrouvée vivre avec son père, à sa sortie de prison, Marcus n'avait jamais fait sa vie avec quelqu'un ou fondait une famille. Il s'était concentré, comme maintenant, sur son travail et uniquement sur son travail. Par moment, l'homme devait bien avouer qu'il déplaisait son attitude, mais c'était dans sa nature. Son travail était vraiment important pour lui, ce n'était pas pour rien qu'il le faisait. Quand il s'était lancé dans une carrière de policier, il avait eu de bonnes raisons de le faire. Et il les avait toujours pour continuer ainsi. Cependant, par moment, il regrettait quand même de ne pas avoir une vie à côté et les années filaient à vitesse grand V. Sauf qu'en parallèle, l'homme ne faisait pas vraiment d'effort pour changer non plus. Il continuait de se donner à cent pour cent pour son travail et il n'y avait vraiment que pour Mindy qu'il faisait des concessions. Il n'y avait que pour elle, qu'il mettait un instant ses instincts de flic de côté. Il aurait normalement dû l'arrêter, la ramener en cellule, mais il ne le ferait pas. C'était bien trop pour lui, il en était incapable. Marcus apprécia sincèrement les mots de la jeune femme, quand elle lui affirma que la vie qu'ils avaient tous les deux lui manquait. Marcus aurait vraiment aimé que cela continue comme ça. Qu'elle devienne une jeune fille normale et continue de vivre chez lui où il aurait pu l'ennuyer avec ses petits amis. A cette pensée, Marcus se mit à sourire.

Son sourire s'agrandit quand Mindy s'excusa d'etre partie comme une voleuse et de ne pas avoir donné de nouvelle pendant près d'un an et demi. Marcus connaissait suffisamment la justicière pour savoir qu'elle ne s'excusait pas à la légère et qu'il fallait vraiment les prendre au sérieux. Il le faisait vraiment, appréciant ce geste et cette main tendue de la part de celle qu'il considérait sans doute un peu trop comme sa fille.

« Merci. » Se contenta-t-il de dire dans un souffle, sachant parfaitement que Mindy ne prononçait pas ces mots à la légère et ça lui tenait à coeur. « Promet moi simplement de ne pas disparaitre de nouveau. »

Ajouta-t-il dans un sourire en coin. Il avait beau sourire et parler d'une voix légère, il était vraiment sérieux. Marcus avait vraiment regretté quand elle avait disparu de sa vie, de ne plus avoir aucune nouvelle d'elle pendant tout ce temps. Et ce n'était pas pour rien qu'il avait l'intention de garder contact avec elle maintenant, de mettre de côté sa tête de policier pour ne pas la perdre. Ça allait lui permettre d'ajouter un peu de piment à sa vie qui semblait bien morne par moment. Et il faudrait peut-être qu'il songe sincèrement à s'ouvrir un peu plus aux autres, avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Jeu 5 Nov - 16:52


La liberté a un goût agréable
M

indy devait des excuses à Marcus, et elle reconnaissait, même, que ces dernières arrivaient un an et demi trop tard, il n'empêche que c'était fait, et la demoiselle se sentait, quelque part, soulagée d'avoir prononcé ces mots, même si ce n'était jamais bien simple pour elle, loin de là. Et heureuse, aussi, parce qu'elle voyait bien que celui qui avait été son père d'adoption avait visiblement eu besoin d'entendre ces paroles. C'était logique, évidemment, elle les lui devait, même, il n'empêche que ce n'était pas les premiers mots qui lui avaient traversé l'esprit quand ils s'étaient retrouvés la première fois. C'est que les raisons de sa disparition étaient légitimes, et même, Marcus en était la première cause : elle avait voulu le protéger, et le joindre, une fois loin de New York, mais ça aurait été le mettre en danger une fois de plus. Sauf qu'elle était de retour, c'était bien la preuve que ses nobles motifs étaient un épais écran de fumée. Quoi qu'il en soit, aucun retour en arrière n'était possible, et Mindy pensait, souvent, que son départ n'avait peut-être pas été un mal. Sans cela, peut-être qu'elle et Dave ne se seraient pas encore avoué leurs sentiments respectifs à ce jour, sans cela, peut-être qu'elle n'aurait jamais su convaincre Marcus de l'accepter comme la super-héroïne qu'elle était vraiment. Au final, elle semblait avoir gagné sur tous les tableaux. Elle avait Dave, avait conservé l'affection de Marcus, et n'avait pas pour autant travesti sa personnalité, renoncé à qui elle était vraiment, ce qu'elle se savait être au plus profond d'elle-même. Hit Girl, bien sûr. Il n'y avait qu'une condition à respecter, pour que cette équilibre demeure, une condition que souligna Marcus, et que Mindy n'avait pas le moindre mal à respecter.

-Ça risque pas d'arriver.
déclara-t-elle dans un sourire confiant et d'un ton plus qu'assuré.

En même temps, elle n'avait pas la moindre raison de douter en quoi que ce soit. Vraiment aucune raison. Elle avait tout, ici, et elle ne retenait vraiment rien d'agréable dans la vie qu'elle avait menée un an et demi durant. Elle n'en parlait jamais, elle préférait ne rien en dire, le fait est qu'il n'était jamais simple, surtout pour quelqu'un comme elle, d'admettre qu'elle se sentait seule. Elle pouvait clamer son indépendance, mais au final, elle n'avait jamais vraiment été seule. Il y avait eu Big Daddy, un moment de supplice, Dave, un moment de supplice plus long encore, puis Dave de nouveau. Non, elle n'avait pas la moindre intention de repartir, sûrement pas.

-C'est juré.
dit-elle, et Marcus savait bien quelle valeur elle accordait aux promesses, elle comptait bien les tenir. Et toi, maintenant que je suis de retour, j'aimerais que tu me fasses une promesse aussi. Elle esquissa un sourire. Y'a pas que le boulot dans la vie, t'as veillé sur moi mais je suis capable de le faire toute seule, maintenant, alors occupe-toi un peu de toi, pour changer.

Et oui, c'était elle qui disait ça. En même temps, Marcus était vraiment un père pour elle. Alors oui, chacun n'avait pas les mêmes envies et les mêmes attentes, dans la vie. Et elle se doutait que Marcus avait d'autres aspirations que celle d'être un flic et rien d'autre qu'un flic.


code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Ven 27 Nov - 21:55

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus voulait vraiment que Mindy lui promette de ne pas repartir, de ne plus disparaitre de cette manière du jour au lendemain. L’homme ne se sentait pas capable de le supporter, il n’avait aucune envie de la voir disparaitre de sa vie de nouveau alors qu’il l’acceptait telle qu’elle était. Il n’avait pas le choix de toute façon, sans cela il ne pourrait jamais la revoir vraiment. Même s’il devait mettre de côté son instinct de flic, il le faisait parce qu’il tenait bien trop à la jeune femme qu’il considérait presque comme sa fille. Quand Mindy lui affirma donc que ça ne risquait pas d’arriver, avant de jurer, Marcus savait qu’elle était vraiment sincère. Parce que s’il y avait une chose à savoir sur la jeune femme, c’était qu’elle tenait vraiment à respecter sa parole. Par moment, elle ne le faisait pas, mais c’était quand elle n’avait pas vraiment le choix. Après tout, elle avait arrêté d’être Hit Girl quand elle lui avait promis d’arrêter, parce que son père lui avait demandé de l’écouter si jamais quelque chose lui arrivait (ce fut peut-être la seule chose censé que Damon Macready avait fait dans les derniers temps de sa vie). Marcus avait donc vraiment envie de croire qu’elle n’allait plus disparaitre et surtout pas alors qu’elle continuait en lui disant qu’il n’y avait pas que le boulot dans la vie. L’homme afficha un léger sourire, observant un peu dans le vide.

Il savait parfaitement qu’il n’y avait pas que le travail dans la vie, sauf qu’il ne savait pas vraiment faire autre chose de sa vie. Depuis qu’il était entré dans la police, il s’était concentré entièrement à son travail, ne le négligeant que quand il était question de Mindy et quand elle vivait chez lui. Quoi que même à l’époque, l’inspecteur de police ne se retenait pas de passer énormément de temps au bureau, puisqu’elle savait parfaitement s’occuper toute seule. Marcus ne dit rien pendant quelques secondes avant de reprendre la parole.

« Je ne sais pas si je peux vraiment te promettre ça. »
Parce que même s’il essayait, il ne savait pas s’il allait parvenir de le faire. Il se rendait bien compte qu’il passait beaucoup de temps au travail au détriment de sa vie personnelle qui ressemblait à… rien du tout, mais il ne savait pas s’il pouvait vivre autrement. C’était comme cela depuis presque toujours. « Mais je peux essayer. »

Il le pensait vraiment quand il disait qu’il pouvait essayer, il avait bien envie de le faire. Sauf que comme il n’était pas certain d’y parvenir, il ne pouvait pas promettre plus. Après tout, ce n’était pas parce que Mindy était plus ou moins revenue dans sa vie (on ne pouvait pas dire que c’était entièrement le cas après tout), qu’il avait plus d’intérêt dans sa vie personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Sam 28 Nov - 16:49


La liberté a un goût agréable
M

indy avait pour Marcus autant d'affection que de respect, et elle le devait à l'éducation qu'il lui avait accordée, au soin qu'il avait pris d'elle. Elle lui devait beaucoup, oui, et par moments, elle se disait qu'elle lui rendait bien mal les efforts et les sacrifices qu'il avait fait pour elle. Elle, elle s'était contentée de partir et de mener une vie à l'inverse de tous les principes qu'il avait voulu lui inculquer et du chemin qu'il avait espéré tracer pour elle. Elle savait bien que c'était plutôt injuste, car sans elle et sans son père, aussi, il aurait sans doute mené une vie plus normale, il lui aurait été plus simple de dissocier sa vie privée de sa vie professionnelle, il aurait pu trouver une épouse, fonder une famille, ou même sans cela, au moins prendre du temps pour lui. Bien sûr, elle ne pouvait pas être sûre de cela. Peut-être que sans elle, il serait resté ce flic ultra-consciencieux qui était incapable de se séparer de son insigne une fois le soir venu, mais comme il faisait de son mieux pour veiller sur elle malgré les circonstances, elle voulait également veiller sur lui, et pour cette raison, elle ne fut pas pleinement satisfaite de la réponse que lui adressa son interlocuteur quand il affirma qu'il ne pouvait pas lui promettre qu'il allait prendre sur lui, mais qu'il pouvait tenter. C'était un bon début, oui, mais un début bien trop insuffisant pour elle. Elle voulait qu'en le voyant partir tout à l'heure, elle puisse avoir la certitude qu'un engagement était pris, un engagement réel auquel il ne puisse pas se substituer, comme elle-même ne comptait pas se substituer à la promesse qu'elle avait faite à Marcus peu de temps avant. Une promesse facile à tenir, ceci dit, elle n'avait plus aucune envie de repartir à présent qu'elle était revenue.

-Ça suffit pas d'essayer.
répliqua-t-elle d'un ton sans appel, les bras croisés. Je veux que tu me le promettes pour de vrai. Sinon je vais t'y obliger contre ton gré, et crois-moi, tu ne veux pas en passer par là.

Qui pourrait vouloir ça ? Si Mindy commençait à prendre des initiatives dans la vie personnelle de Marcus, voire dans sa vie professionnelle (histoire de lui garantir plus de temps libre), il aurait tôt fait de regretter de ne pas avoir pris l'initiative de lui-même. Après tout, personne lui demander d'être super-justicier, il y en avait bien assez dans New York pour cela (elle était bien placée pour le savoir), alors une fois de retour chez lui, son arme de service sous scellé et son uniforme au placard, il pouvait bien faire l'effort de ne plus être que Marcus Williams le civil et pas Marcus Williams le flic. Après tout, même elle avait renoncé à être exclusivement Hit-Girl, pour permettre par instants à Mindy de trouver sa place, elle aussi.

code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Ven 8 Jan - 14:11

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Marcus ne se voyait vraiment pas capable de faire la promesse que Mindy attendait, parce qu’il se connaissait. Dans sa vie, en dehors de la jeune fille qui se trouvait sous ses yeux, il n’y avait eu que son travail. Depuis qu’il avait perdu son frère, l’homme s’était vraiment concentré sur son travail et il ne parvenait pas à faire autrement. Quand il rentrait, souvent tard, chez lui, il ne parvenait pas vraiment à entièrement mettre de côté son travail. Peut-être que s’il avait eu une famille, une femme, il aurait pu le faire plus facilement. Après tout, quand Mindy vivait chez lui, il parvenait un peu à mettre son travail de côté afin de se concentrer sur la jeune femme (en même temps, on ne pouvait pas dire que le temps où elle avait vécu chez lui avait été vraiment dynamique). Sauf que Marcus ne voulait pas faire de promesse qu’il ne pensait pas pouvoir respecter, il ne savait pas du tout comment il pouvait envisager d’avoir une vie en dehors de son travail. Finalement, il s’était quand même assez bien accoutumé à sa vie de célibataire endurcit, même s’il ne pouvait pas nier que par moment il regrettait d’être seul.

Evidemment, Mindy n’était pas vraiment d’accord d’entendre les propos du policier. Elle lui affirma que ce n’était pas suffisant d’essayer. Marcus savait parfaitement que si elle lui avait répondu la même chose, il aurait rétorqué pareil. Sauf que l’homme ne se voyait vraiment pas commencer à faire des promesses comme ça. Sauf qu’elle avait des arguments forts pour le pousser à changer. Marcus devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie que celle qu’il considérait comme sa propre fille mettre trop son nez dans sa façon de vivre. Si elle commençait à prendre des initiatives dans sa vie, ça risquait plus de lui attirer des ennuis qu’autre chose.

« Bon, d’accord, je te promets de faire un effort. »

Et il était évident que s’il le disait, c’était qu’il allait le faire. Parce qu’il n’avait aucune envie que la jeune femme découvre qu’il ne le faisait pas et qu’elle décide de mettre trop son grain de sel. Et puis quand l’homme faisait une promesse, il la tenait toujours. Parce que c’était dans ses principes, qu’il ne se voyait pas trahir la promesse qu’il faisait et encore moins une qu’il faisait à Mindy. Parce que mine de rien, la jeune fille était quand même la personne la plus importante dans sa vie, malgré le fait qu’ils aient passé énormément de temps séparés. Il n’avait aucune envie de trahir la confiance que Mindy avait envers lui, alors il allait vraiment faire un effort. Même si, en un sens, ce n’était peut-être pas suffisant. Parce qu’on ne pouvait pas dire que Marcus sache exactement comment il devait s’y prendre pour se soucier plus de lui que des autres. Quand il rentrait du travail, il continuait de penser aux dossiers qu’il traitait. Cela viendrait peut-être un jour, ce n’était jamais trop tard pour changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201284411071514866885
Mindy Macready
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022202111211071514867201
Messages : 2731

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Lun 11 Jan - 22:44


La liberté a un goût agréable
M

indy esquissa un fin sourire. Une promesse, c'était encore trop peu, et Mindy avait toujours préféré les actes aux paroles... Mais c'était tout ce qu'elle saurait obtenir de Marcus, elle le savait bien et elle l'acceptait. D'autant qu'elle savait que les promesses avaient autant de valeur aux yeux du policier qu'elles en avaient pour la justicière. Il tenterait de respecter ses engagements, elle en était certaine. Parce qu'ils venaient d'elle. Tout comme elle avait fait de son mieux pour tenir sa promesse envers lui (et donc envers son père), même si ça n'avait pas été particulièrement concluant. Ça la rassurait. Elle se faisait vraiment du souci, pour Marcus. Elle regrettait sincèrement d'avoir disparu de son sillage sans avoir donné de nouvelles. Sur le moment, elle avait pensé ne pas avoir d'autres choix, mais à présent, elle réalisait que ce n'était pas la bonne option, elle faisait de son mieux pour se rattraper, et comme elle cessait de mettre sa vie entre parenthèse, elle voulait que Marcus fasse de même. Si quelqu'un méritait le meilleur de ce que la vie peut vous offrir, c'était bien celui qui avait été son père adoptif, et manifestement, il ne vivait sa vie qu'en partie. Tout consacré qu'il était à son travail, il ne pouvait pas avoir que ça, il ne pouvait pas vouloir que ça. S'il lui faisait la promesse de changer sa vie, alors elle acceptait de le croire. Elle espérait seulement qu'il mettrait effectivement ses engagements à exécution, qu'il y parviendrait, et qu'il accède au bonheur qu'il méritait plus que personne d'autre au monde. Bien plus qu'elle-même, qui avait pourtant le sentiment que sa vie filait sur les meilleurs rails possible, alors qu'elle n'y changerait définitivement rien (plus encore maintenant que Marcus était de retour dans son existence).

-Ok.
répondit-elle, toujours le même sourire aux lèvres. J't'ai à l'oeil, de toute façon.

Et c'était vrai. Même avant de concrètement renouer contact avec Marcus (par la force des choses, c'était l'un des seuls - pour ne pas dire le seul - avantages qu'elle pouvait trouver à son incarcération), elle avait pris soin de vérifier qu'il allait bien, gardant constamment un oeil sur lui. Cela n'allait pas changer, surtout pas. Elle veillerait toujours sur lui, comme elle ne pouvait que prendre le plus grand soin possible de ceux comptaient réellement pour elle. Une chance, ils n'étaient pas si nombreux.

-Je vais pas pouvoir m'attarder beaucoup...
Malheureusement, cet instant trop court allait en effet devoir toucher à son terme. Ils ne pouvaient pas vraiment se permettre de rester trop longtemps en présence l'un de l'autre, surtout en un lieu public, c'était bien trop risqué. Et la dernière chose qu'elle voulait, c'était de le mettre en danger, même si c'était pour le moins inévitable à présent qu'ils avaient renoué contact. Dans un monde idéal, il n'y aurait pas tant de complications. Mais ce monde était loin d'être idéal.


code by Mandy


_________________


Mindy Macready
She was like John Rambo meets Polly Pocket
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La liberté a un goût agréable (Mindy :3) 17022201314711071514866911
Marcus Williams
Inspecteur
Messages : 586

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10Mer 10 Fév - 23:49

Mindy & Marcus
La liberté a un goût agréable.
Quand Marcus faisait une promesse, ce n’était pas à tour de bras. L’homme donnait un vrai sens à ses promesses, tout comme Mindy. Ce n’était pas pour rien, ils avaient partagés un bout de vie tous les deux et Damon aussi tenait aux promesses. Il l’affirmait donc à la jeune fille, parce qu’il avait vraiment l’intention d’essayer. Bon, il aurait pu vraiment lui promettre de prendre soin de son existence et pas seulement essayer, de faire un effort, mais c’était déjà énorme pour lui. Sa vie se résumait simplement à son travail (ou à Mindy quand elle était là, mais ce n’était pas toujours le cas), il n’avait pas pour habitude de se consacrer vraiment du temps. Cela viendrait, peut-être, s’il y mettait vraiment du sien. Mais ce n’était vraiment pas dans ses habitudes, il allait devoir faire un grand effort pour faire autre chose que penser à son travail (ce qui n’allait vraiment pas être évident avec les évènements prochains). Sauf que s’il savait que Mindy le surveillait, puisque c’était bel et bien ce qu’elle affirmait, il n’allait pas avoir d’autre choix.

« D’accord patronne. » Lui répondit-il dans un fin sourire amusé. Il se doutait bien qu’elle le surveillerait, c’était bien dans ses habitudes. Et maintenant qu’elle était de retour, l’homme devait bien avouer qu’il espérait qu’elle n’allait pas lui lâcher la grappe. Il n’avait vraiment pas envie qu’elle disparaisse de sa vie encore. « Comme je te garde à l’œil. »

Ça c’était son propre petit avertissement, sur le fait qu’il n’avait pas l’intention de la laisser faire non plus n’importe quoi. D’accord, l’homme acceptait de ne pas trop dire quelque chose par rapport à sa double vie de justicière (qu’il n’aimait pas, mais savait parfaitement qu’elle ne pouvait pas se dissocier d’elle), mais ce n’était pas pour autant qu’il l’acceptait entièrement. Il n’avait simplement pas d’autre choix que de faire avec, même s’il préfèrerait vraiment que tout cela n’existe pas. Cela ne forcerait pas Mindy à devoir partir si vite, même si Marcus comprenait bien qu’ils n’avaient pas le choix. Les choses étaient ainsi de toute façon, la jeune femme était une criminelle recherchée et ils ne pouvaient pas prendre le risque de trop rester l’un avec l’autre dans un lieu public sans craindre de s’attirer des ennuis.

« Je sais… » Se contenta-t-il de répondre dans un soupir. Il savait parfaitement qu’il ne pouvait pas la retenir, comme il ne pouvait pas espérer pouvoir la voir aussi souvent qu’il le souhaitait. Comme il aimerait parfois revenir à l’époque où Mindy s’était installée chez lui, commençant officiellement des études au lycée, quand il croyait qu’elle pouvait avoir une vie normale. « Prends soin de toi. »

C’était une sorte d’ordre, de conseil, ce qu’elle voulait tant qu’elle faisait en sorte de prendre vraiment soin d’elle. Evidemment, l’homme n’était pas idiot au point de croire qu’elle allait se ranger, mais il espérait qu’elle n’allait pas prendre trop de risque quand même. Il n’avait aucune envie de devoir l’enterrer comme son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La liberté a un goût agréable (Mindy :3)   La liberté a un goût agréable (Mindy :3) Clock10

Revenir en haut Aller en bas
 

La liberté a un goût agréable (Mindy :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le chemin de la liberté
» Arbre de Liberté
» Un espace de liberté
» Pirate des Caraïbes - Adieu ma liberté - Jack/Elisabeth- (os)-pg13
» Amour en liberté...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: New York City :: Bronx :: Zoo-