Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik


Partagez | .
 

 Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 6 Déc - 18:38

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik était dans les quartiers de la Confrérie. Malgré tout ce qu’il se passait, il ne comptait pas refreiner ses plans et ses idées. Bien au contraire, le virus qui circulait contre les mutants lui donnaient d’autant plus de raisons de se battre contre les humains. Ils provoquaient eux-mêmes la guerre. Et Erik était tout à fait prêt à leur répondre. Il était difficile de voir les mutants malades, perdre leurs pouvoirs… personne ne savait jusqu’où cela irait, mais tout le monde avait la même idée sans pour autant la partager, de peur que cela se passe vraiment ainsi. Mais dans tous les cas, Erik ne laisserait pas les choses se passer ainsi sans rien faire. Heureusement, il n’avait pas été touché par le virus, et maintenant qu’ils savaient qu’il se transmettait via l’eau, il prenait ses dispositions afin d’éviter tout risque de contamination. C’était la dernière chose dont il avait besoin, de ce virus.

Le bruit courrait partout que la Confrérie des Mauvais Mutants était à l’origine de l’attentat contre le président, et cela n’arrangeait pas Erik. Comme cela ne l’arrangeait pas que tout le monde pense qu’il avait tué Charles. Il avait l’impression que les obstacles ne finiraient jamais de pleuvoir sur lui, comme une histoire sans fin, qui avait pourtant commencé depuis sa naissance. Mais Erik était un battant, il ne s’était jamais laissé abattre jusqu’à maintenant, il n’allait pas commencer à baisser les bras aujourd’hui. Il avait encore tout un tas de choses à accomplir avec l’aide des autres, et il comptait bien y parvenir. S’ils voulaient la guerre, ils allaient être servis. Mais ce n’était pas pour autant qu’il allait se laisser accuser sans répliquer, il était tout à fait disposé à trouver les véritables auteurs de tout cela.

Il réfléchissait à un nouveau plan d’action tout en arpentant les couloirs. Marcher l’aidait à réfléchir. Il fallait trouver une riposte intelligente et qui le ferait avancer. Avec les mutants malades, c’était un peu compliqué, heureusement, il pouvait encore compter sur certaines personnes. Continuant sa marche, il remarqua Wanda qui était assise toute seule et qui semblait pensive. Erik appréciait la jeune mutante, voyant un très grand potentiel en elle, mais pas seulement. Il y avait quelque chose chez elle qui l’interpellait sans qu’il puisse savoir quoi exactement, et sans savoir non plus qu’elle était sa fille. Si Pietro l’avait énormément déçu en quittant la confrérie, Wanda était toujours là, et il n’en était pas mécontent, bien au contraire. Ça le ravissait. Il s’approcha calmement d’elle.

« Eh bien ma belle, tu me sembles bien pensive. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 6 Déc - 19:18


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
L

e mal se propageait, gagnait en intensité. Bientôt, et si aucune solution ne devait être trouvée, elle ne serait plus que l'ombre d'elle-même... puis plus rien du tout, comme beaucoup d'autres. Les marques bleues rongeaient presque l'intégrité de son abdomen, remontaient le long de son cou... Quant à ses pouvoirs... elle n'en était pas au point que Pietro, à son grand désespoir elle le savait, avait atteint, mais elle sentait ses compétences s'amenuir peu à peu. Ces pouvoirs qu'elle mettait tant d'énergie à canaliser, à comprendre, à contrôler, se réduisaient petit à petit à peau de chagrin, n'auraient bientôt plus de substance... Wanda était inquiète, pour elle bien sûr, et pour Pietro avant tout, et elle ne savait définitivement pas quoi faire. Dans ces circonstances, plus que jamais, elle donnait son allégeance à la confrérie, pas seulement parce qu'elle pensait que c'était le meilleur moyen de protéger Pietro, mais parce qu'elle sentait que c'était là qu'elle devait se trouver si elle voulait espérer trouver une solution pérenne au problème qu'ils rencontraient, quand bien même la Confrérie, qui n'était déjà pas en temps normal appréciée (et à raison) avait rarement eu à ce point mauvaise presse... Elle ne quittait plus le QG des confréristes que pour voir Pietro (si possible le plus loin possible de l'appartement de sa psychopathe) ou Vision. Le reste du temps, elle restait confinée ici. Ce n'était pas plus rassurant qu'autre chose... mais elle y trouvait une forme de réconfort... Et elle savait pourquoi.

Une part d'elle se détestait de penser ainsi (cette part d'elle qui s'en voulait de décevoir encore son frère), mais si elle tenait à être ici, c'était que son père s'y trouvait. Elle l'avait senti sans le comprendre, et maintenant qu'elle savait, c'était encore pire. Bien sûr, son père resterait l'homme qui l'avait élevé, mais elle ne pouvait ignorer l'information que Charles leur avait transmise, et que Pietro mettait tant d'énergie à rejeter : Magnéto était son père... et pis encore, en cet instant, elle avait besoin de lui autant qu'elle avait besoin de son frère... ce qu'il serait sans doute bien incapable de comprendre. Et quand on parle du loup... Elle sursauta légèrement quand il s'adressa à elle. Perdue dans ses onges, elle ne l'avait pas entendue arrivée... De manière générale, elle se sentait moins... alerte, une part d'elle se disait que ce ne serait jamais arrivé avant.

-Pour tout dire, je suis surtout inquiète,
avoua-t-elle.

Le genre de confidence qu'elle ne devrait peut-être pas lui faire. Mais elle y tenait. Quelque part, même, elle en avait besoin, même si ses inquiétudes, en ces circonstances, ne les mènerait bien évidemment nulle part... Il n'était pas tant de s'appesantir, plutôt d'agir. Mais comment faire exactement ?





code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 21 Déc - 14:46

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik avait besoin de calme, pour trouver les bonnes solutions, mais aussi pour remettre ses idées en ordre. Plus rien n’allait comme il le voulait, comme il le souhaitait, et ce n’était pas acceptable. Mais pour le moment, et fort malheureusement, il était loin d’avoir la solution miracle. Pourtant ce n’était pas faute de chercher. Ce virus était très inquiétant, il ne le niait pas. Mais encore une fois, il n’avait par trouver comment le soigner et l’éradiquer. Il faudrait remonter à la source pour pouvoir trouver un antidote efficace, qui pourrait soigner les mutants malades, et leur redonner leurs capacités. Parce que c’était un trait très embêtant, surtout pour ceux qui étaient membres de la confrérie. Ils n’étaient pas un groupe pacifique, leurs actions passées parlaient d’elles-mêmes, et Magnéto avait besoin de toutes les forces nécessaires pour mener à bien ses projets. Or, des mutants sans leurs pouvoirs, n’étaient plus que des humains, et il ne pouvait rien faire d’eux. C’était triste, mais c’était la stricte vérité. Tous ici le savaient, et il se doutait que c’était pour cette raison que certains ne voulaient pas le lui dire. De peur qu’il les congédie, ce qu’il ferait sans aucun doute. Mais dans tous les cas, il le saurait bien assez tôt, on ne pouvait pas le cacher éternellement.
Mais l’heure n’était pas à la chasse aux malades, il voulait en profiter pour discuter un peu avec Wanda. Cette dernière ne semblait pas vraiment dans son assiette, et Erik était curieux d’en apprendre les raisons. Quoiqu’on puisse en penser, il se souciait de ses mutants, et certains plus que d’autres.

Wanda en faisait partie, sans qu’il ait vraiment de raison particulière à donner. Cette petite était combattive, et malgré le fait que son frère ait déserté les rangs, elle était toujours là, et elle lui restait loyale. Sans parler de l’énorme potentiel qu’il voyait en elle, et qui ne cessait de s’accentuer. Il ne regrettait pas de les avoir sauvés et ramenés ici. Même si un des deux était partie, il lui restait Wanda, et au final, il préférait perdre Pietro plutôt que Wanda. Même si dans l’idéal, il aurait gardé les deux, évidemment. Il semblait lui avoir fait peur, elle devait vraiment être perdue dans ses pensées. Cela ne lui ressemblait pas à dire vrai. Mais il est vrai qu’avec tous les récents évènements, il comprenait que ce soit le cas.

-Pour tout dire, je suis surtout inquiète

Il se demandait bien pourquoi. Si c’était une inquiétude générale, ou si elle s’inquiétait pour quelque chose en particulier. Il était curieux, et il espérait qu’elle soit encline à satisfaire sa curiosité. Après tout, elle n’avait pas de raison de lui cacher quoique ce soit, surtout qu’il pouvait peut-être l’aider à y voir plus clair et à reprendre confiance.

« A quel sujet exactement ? »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 21 Déc - 23:28


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
C

onfier ainsi ses inquiétudes à Magneto était certainement une très mauvaise idée, mais Wanda avait besoin d’en parler… et n’en déplaise à son frère, elle était convaincue que son interlocuteur serait capable de la comprendre, de l’écouter, de l’aiguiller, comme il avait déjà su le faire par le passé. Elle avait besoin d’être soutenue, rassurée…. Peut-être qu’elle avait besoin de pouvoir laisser reposer le poids de ses interrogations, le poids de ses angoisses, sur une figure paternelle… Peut-être que ici et maintenant, elle avait juste besoin de son père. Même si elle ne savait pas réellement quels mots poser sur son ressenti. L’inquiétude était ce qui convenait le mieux, mais elle avait trop d’objets à la fois… Elle s’interrogeait sur l’avenir de la Confrérie, elle avait peur pour sa propre vie… Et à côté de ça, elle avait peur, aussi, pour Pietro. Tous ces sentiments négatifs, qui se bousculaient dans son esprit, ne faisaient de toute évidence pas bon ménage.

-L’avenir de la confrérie, notre avenir…


Il y avait longtemps qu’elle n’avait plus évoqué la Confrérie en s’y incluant de la sorte, mais ce « nous » ne désignait en réalité pas que les confréristes, il concernait tous les mutants… Il ne lui semblait pas qu’aucune autre menace d’une telle ampleur ne les ait jamais touchés, et elle était sincèrement touchée… pas juste parce que des plaques bleues avaient recouvert son corps à elle aussi, pas seulement parce que ses pouvoirs perdaient progressivement en puissance… ce qu’elle n’osait pas avouer à Magnéto par ailleurs… C’était pourtant, peut-être, l’opportunité qu’elle attendait depuis longtemps d’être congédiée de la Confrérie sans partir les pieds devant… mais à l’heure actuelle, subir le rejet de son père serait trop pour elle, beaucoup trop en fait .

-Pietro a été touché par le poison
, acheva-t-elle d’avouer.

Pas que le sort de son frère (qui deviendrait dingue s’il avait vent de cette conversation, c’est une certitude) doive avoir une quelconque importance pour lui, mais ça ne pouvait qu’avoir une immense influence sur elle. Et quelque part, elle voulait que cela touche aussi Magnéto. Faute de pouvoir s’appuyer sur ses repères les plus familiers, elle se voyait contrainte à tester de nouveaux points d’ancrage, et elle n’était pas certaine d’où cela la mènerait. Il fallait qu’elle en parle à Vision, ça elle en était sûre, mais pour le moment, elle était ici… et elle ne cherchait pas réellement à être ailleurs.






code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 3 Jan - 22:12

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pour une fois, Erik parlait avec Wanda sans arrière-pensée, il ne cherchait pas à la cerner ou à lui faire dire quelque chose qu’il attendait. Il ne cherchait pas non plus de faiblesse, il voulait juste discuter. S’enquérir sur ce qui la troublait tant, même si ce n’était pas si difficile à deviner. Le problème majeur était le virus qui attaquait les mutants. Mais pour le moment, aucun remède n’était proposé. Il fallait espérer que cela change, Erik voulait bien faire des recherches, mais ce n’était pas si simple. S’il avait réussi à se rajeunir, il pouvait tenter de soigner les mutants malades, mais pour ça il avait besoin de cellules-souches, et potentiellement de Wolverine. Il n’avait malheureusement plus le sang du mutant en réserve, ayant tout utilisé. Quoique, ce dernier était peut-être totalement inefficace contre ce virus, mais il fallait bien tenter. Quoiqu’il en soit, il aurait l’occasion d’y réfléchir plus tard, ce n’était pas vraiment le moment.

-L’avenir de la confrérie, notre avenir…

Il voulait bien lui accorder que la Confrérie n’était pas au meilleure de sa forme, avec tous les évènements récents. Charles, le Président, le virus… Pour le coup, ils avaient les mutants, les humains et ce foutu virus à dos. Mais Erik ne comptait pas arrêter de combat, il se battrait tant qu’il y aurait des ennemis sur sa route. Il ne laisserait pas tomber ses idéaux, ni tous ces mutants qui étaient encore utilisés comme des cobayes, comme des parias, des monstres…

« Nous vivons une période difficile. Mais tant qu’il y aura quelqu’un pour défendre nos valeurs, le combat continuera. »

Et Erik serait toujours là, jusqu’à son dernier souffle. Qui n’était pas près d’arriver, il l’espérait, il n’avait pas rajeuni son corps pour rien. Il l’avait fait pour éloigner l’emprise du temps. Il avait encore des tas de choses à accomplir, et il avait besoin de toute l’aide disponible, mais si la confrérie était affaiblie, encore une fois, à cause du virus. Ce qui énervait passablement Erik.

-Pietro a été touché par le poison

Erik fut surpris par cette déclaration. C’était le cas de le dire, il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui parle de Pietro, parce qu’ils n’en parlaient jamais depuis qu’il était parti. C’était dommage pour le garçon, Pietro n’était pas quelqu’un de mauvais, Erik déplorait juste son manque de reconnaissance envers lui, et son manque d’implication au sein de la confrérie, même si le fait qu’il l’ait quittée explique un peu les choses. Erik était toujours vexé d’ailleurs, mais il ne lui souhaitait pas de mal pour autant.

« Oh… je vois. Je suis désolé pour lui, en un sens, même si je lui en veux toujours d’être parti. En tout cas, je comprends pourquoi tu es autant troublée. Il n’est jamais simple de voir ceux qu’on aime souffrir. »

Et après avoir perdu et vu mourir chaque membre de sa famille, il savait de quoi il parlait.

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 4 Jan - 18:56


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
U

ne période difficile, voilà qui apparaissait comme un doux euphémisme aux oreilles de la mutante. Elle faisait partie de la Confrérie des mauvais mutants depuis longtemps maintenant, suffisamment en tout cas pour estimer que le terme de "période difficile" s'était sans doute imposé au groupe à quelques reprises, mais jamais dans ces propensions... ce qu'ils vivaient, ce qu'ils subissaient, c'était une situation inédite, et en dépit de toute l'estime que Wanda avait pour Magnéto (et c'était en réalité beaucoup, bien plus que ce qu'elle serait capable d'avouer en présence de son frère jumeau), elle ne savait pas si même lui serait capable de gérer cette situation de crise sans précédent. Pas plus qu'elle n'était sûr qu'il soit possible de se fier au professeur Xavier pour redresser la barre, en dépit de ses indéniables compétences. Une impasse, voilà où ils se trouvaient.

Wanda ne trouvait aucune autre manière de le définir, et elle avait peur, c'était aussi simple que cela. Des discours tels que ceux que lui adressait son père (son père... c'était encore trop neuf pour être naturel dans son esprit, mais ce n'était pas une vérité qu'elle avait envie de nier pour autant) avaient quelque chose d'apaisant, mais elle était incapable d'y croire aveuglément et sans les remettre en question comme ça avait pu être le cas à une certaine époque. Elle était dépassée, voilà tout.

Et il fallait véritablement qu'elle le soit au regard de ce qu'elle daigna avouer à son interlocuteur, à savoir le fait que son frère était touché par le poison, ce qui décuplait forcément son inquiétude. Le nom de Pietro, voilà longtemps qu'ils l'avaient exclu de leurs conversations, et cela valait mieux bien sûr, autant pour la tranquilité de son frère que pour sa tranquilité d'esprit à elle. Mais là, elle ne réussissait pas à se taire, et quelque part, elle voudrait que naisse chez Magnéto ne serait-ce qu'un soupçon d'inquiétude à la perspective de perdre son fils. Mais évidemment, les choses ne pouvaient pas se passer de la sorte. Encore fallait-il qu'il sache seulement que le jeune homme était son fils, justement.

-Vous aussi... vous avez vu quelqu'un que vous aimiez souffrir ?


Une indiscrétion qu'elle devrait s'épargner, mais elle n'était plus à ça près. Ici et maintenant, elle avait besoin de se sentir proche de son père, c'était aussi simple que ça.





code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 10 Jan - 22:40

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik ignorait pourquoi, mais il se sentait étrangement en confiance avec Wanda. Comme s’il pouvait lui confier tout et n’importe quoi sans craindre qu’elle le répète à quiconque. Bien sûr, il ne comptait le faire, mais c’était une étrange sensation qu’il éprouvait sans savoir d’où cela venait. Cela faisait, bien longtemps qu’il n’avait pas éprouvé cela, et il n’avait plus l’habitude. Erik s’était forgé une carapace durant ces dernières années, mais c’était comme si Wanda pouvait passer au travers sans aucun effort de sa part. Il est vrai qu’Erik estimait la jeune mutante, qu’il voyait un immense potentiel en elle, et qu’il l’appréciait assez en tant que personne, mais ce n’était pas la seule dans ce cas. Mystique était probablement sa plus fidèle alliée, mais il n’avait jamais eu envie de se laisser aller aux confidences avec elle, jamais.

Peut-être que cela avait à voir avec le fait que la Confrérie vivait des moments de troubles intenses. Bien plus que ce qu’ils avaient connu jusqu’à maintenant. Même si Erik n’avait pas envie de trop noircir le tableau pour le moment. Il préférait se dire qu’il pouvait tout à fait rebondir, et qu’il comptait rester fort dans tous les cas, et continuait de défendre leur cause, et leurs opinions. Mais alors que les mutants s’affaiblissaient à cause du virus, il avait peut-être envie de se rapprocher de certains, de peur de se sentir abandonner. Comme il l’avait souvent été.

Quoiqu’il en soit, cela semblait être la même chose du côté de Wanda, étant donné qu’elle lui parlait de Pietro, et lui confiait qu’il était malade. Erik ne parlait jamais plus des mutants qui quittaient ou trahissaient la Confrérie, parce qu’ils n’en valaient pas le peine, et ne méritaient pas qu’il leur donne de l’attention ou de l’importance. Elle s’inquiétait pour son frère, et il comprenait. Après tout, ils ignoraient encore jusqu’où le poison affaiblissaient les mutants… Et étant donné qu’il n’y avait pas encore de remède, ça n’arrangeait en rien les choses. Alors il ne lui en voulait pas de lui parler de Pietro, et quelque part, il était désolé pour le jeune homme, il n’avait pas eu de chance pour le coup.

-Vous aussi... vous avez vu quelqu'un que vous aimiez souffrir ?

Et encore, si ce n’était qu’une personne. La vérité, était qu’à chaque fois que Magnéto avait aimé quelqu’un, que ce soit sa famille ou autre, cette personne était morte dans des circonstances douloureuses, injustes et cruelles. Seule son épouse avait échappé à cela, mais elle avait souffert tout de même, que ce soit à cause des nazis, ou à la perte de leur fille.

« Malheureusement, je crois qu’il n’est jamais bon de se faire aimer par moi. C’est d’ailleurs pour cela que je n’aime plus personne, c’est beaucoup plus simple. J’ai assisté à la mort de tous mes proches. Ou plutôt aux assassinats. Mes parents, ma sœur… ma fille… Enfin, quoiqu’il en soit, je comprends que tu sois inquiète pour Pietro, mais dis-toi que rien n’est encore certain. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 11 Jan - 16:57


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
I

l n'était pas bon d'être aimé de lui, disait-il... Elle pouvait comprendre ce genre de raisonnement. Quand les personnes à qui l'on acceptait d'adresser un sentiment aussi fort en subissait les pires conséquences, il y avait de quoi fermer son coeur pour de bon à de tels sentiments. La jeune femme ne pouvait pas entièrement se comparer à son interlocuteur, mais elle avait, à son échelle, perdu beaucoup de personnes qu'elle avait aimés, ses parents adoptifs en premier lieu, puis Pietro, même si dans ce dernier cas, il était revenu parmi les vivants grâce à elle. Il était difficile de ne pas se braquer, se protéger, dans ces circonstances... Wanda, parfois, se disait qu'elle apprécierait avoir un coeur de pierre... mais elle n'était pas capable d'un tel contrôle... et quelque part, elle aurait voulu que son interlocuteur n'en soit pas capable non plus. Parce qu'elle aurait voulu qu'il l'aime... même si cette pensée lui était proche d'honteuse.

Mais il n'oubliait pas d'être clair et catégorique à ce sujet, il n'aimait plus personne, un point c'est tout. Wanda se demandait s'il acceptait si souvent de se livrer de la sorte à ce sujet. En tout cas, elle n'était pas insensible à cet aveu. Pour peu qu'elle ait voulu mettre de la distance entre elle et son géniteur, ce genre de conversations lui rendaient la tâche absolument impossible. Elle avait envie d'en savoir plus, besoin d'en apprendre davantage. Même s'ils accédaient au champ des indiscrétions, même si elle n'en tirerait peut-être absolument rien de bon. Tous ses proches avaient été assassinés. La gorge de Wanda se serra en entendant ces mots, tout sauf anodins. Pouvait-on imaginer situation plus cruelle que celle-ci ?

Ses parents, sa soeur... sa fille ? Elle fut décontenancée malgré elle par cette information, elle ne s'était jamais imaginée que Magnéto ait pu avoir une vie de famille autrefois, et des centaines de questions l'assaillaient tandis qu'il ajoutait que pour l'instant, rien n'était écrit (que donc, Pietro pouvait s'en sortir - et elle aussi, par la même occasion)... Quand était-ce ? Combien de temps avait-il eu sa fille à ses côtés ? C'était quelque part douloureux de se dire qu'il avait eu une enfant, et qu'il s'en était proclamé père, comme ça n'avait jamais été le cas pour elle et Pietro.... mais en même temps, il ne pouvait pas savoir.

-Vous aviez une fille ?
demanda-t-elle, quand bien même c'était forcément de mauvais ton.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Sam 19 Jan - 18:44

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik ignorait pourquoi il était autant dans la confidence. Il ne parlait jamais de son passé, surtout de ce qu’il s’était passé avant sa rencontre avec Charles. Et ce dernier était une des rares personnes à connaître chaque étape de sa vie… Mais ce n’était pas le moment de penser à Charles, encore une personne de son entourage qui était disparue. S’ils étaient considérés comme ennemis par beaucoup, ils avaient tout de même été très proches, et amis, et ce lien entre eux n’avait jamais totalement disparu. Mais aujourd’hui… tout était fini, puisqu’Erik continuait de penser que Charles était mort, encore inconscient que ce dernier ait survécu. Grâce à un de ses petits tours de passe passe et qu’il s’était servi d’un autre corps pour survivre. Mais encore une fois, ce n’était pas le bon moment pour penser à toute cette histoire, ce n’était pas très joyeux. Bien que ce qu’il était en train de confier ne l’était pas plus.

Il ne savait pas pourquoi il racontait sa vie à Wanda, il ne se livrait jamais ainsi. Mais peut-être qu’au fond, c’était ce dont il avait besoin. Il en avait énormément sur le cœur avec tous les évènements qui se succédaient depuis quelques mois, et il se sentait parfois un peu perdu, malgré la confiance qu’il affichait devant tout le monde. Il ne pouvait se permettre de leur montrer ses faiblesses, sinon, cela pourrait devenir catastrophique. Non, il devait rester fort. Mais pour l’heure, il se sentait étrange. Et ne comprenait toujours pas pourquoi il lui confiait des moments de son histoire aussi douloureux. Peut-être qu’il avait besoin d’une oreille attentive, qui n’émettrait pas de jugements, et Wanda était très performante.

Erik ne cherchait pas à ce qu’on le plaigne, ou qu’on ait pitié de lui. Bien au contraire. Mais au moins, cela renforcerait l’esprit de Wanda, sur le fait que les humains étaient cruels, qu’ils tuaient des populations dès qu’ils les trouvaient trop différentes, trop mystérieuses, trop dangereuses. Mais ils n’étaient personnes pour juger de la vie ou de la mort d’un homme. Puisqu’ils agissaient de la sorte, Erik avait compris qu’ils ne pourraient s’affirmer que de la même façon. Les mutants étaient tués par les humains, ou utilisés pour des expériences, comme l’avaient été les juifs, et autres civilisations, et il était temps d’arrêter tout cela.

-Vous aviez une fille ?

Cela ne l’étonna pas vraiment qu’elle s’arrête sur cela. Erik ne parlait jamais d’Anya, et y pensait peu. Parce que c’était trop douloureux, parce qu’il ne voulait pas se demander ce qu’elle serait maintenant, la vie qu’elle aurait eu, si elle aurait été mutante, si elle aurait été fière de lui… Il ne voulait pas se poser ces questions, mais ce n’est pas pour autant qu’il l’oubliait, il ne le pourrait jamais. C’était sa fille, son seul enfant, du moins à sa connaissance.

« Oui… Anya. C’était il y a tellement longtemps… dans une autre vie. Les humains, ont mis le feu à ma maison avec ma femme et ma fille à l’intérieur, parce qu’ils ont découvert que j’étais un mutant. J’ai réussi à sauver ma femme, mais… pas ma fille. Ce n’était qu’un bébé, une petite fille… »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Sam 19 Jan - 20:32


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
W

anda avait tout à fait conscience du fait d'être allée trop loin, de s'être montrée trop indiscrète, mais elle n'y pouvait rien, elle n'avait su taire les questions qui lui traversaient l'esprit... et quelque part, elle se sentait une légitimité à les poser bel et bien, parce que... d'une certaine manière, et même s'il ne pouvait pas le savoir, elle avait le sentiment que ça la concernait. Cette enfant, cette Anya... Eh bien... c'était sa soeur. Enfin, sa demi-soeur, plus probablement, quand bien même la mutante ne connaissait pasle nom de sa mère... Ce récit l'aurait émue dans tous les cas, mais en l'occurrence, elle ressentait d'autant plus d'empathie pour son interlocuteur. Elle le savait bien, Pietro affirmerait qu'il n'en méritait aucune, mais elle était convaincue qu'il ne se jouait pas d'elle... Il faisait preuve d'honnêteté en cet instant. Son histoire était réelle... et sa souffrance également... Et elle se sentait aussi... troublée que flattée par la confiance qu'il plaçait en elle en lui parlant de tout cela. Elle se doutait qu'il ne se montrait pas aussi transparent avec tout le monde.

Des humains avaient donc mis le feu à sa demeure... inutile de demander la raison à cela, c'était certainement la même raison qui avait coûté la vie aux parents adoptifs des jumeaux Maximoff. Et qui justifiait d'autant plus le combat que Magnéto menait à présent, avec la Confrérie des mauvais mutants. Il avait perdus les personnes qui lui étaient le plus chères. Et encore aujourd'hui, même s'il avait choisi d'occulter ce souvenir, il en souffrait. Wanda savait à peine quoi dire, en réalité, tant ce récit la bouleversait. Elle voulait faire comme si de rien n'était, prétendre que cet homme n'était pas son père, ou que le fait qu'il le soit n'avait pas d'importance pour elle... mais ce serait un mensonge. Elle avait le sentiment de se sentir plus proche de lui qu'elle ne l'avait jamais été, et à l'heure où tous ses repères s'effondraient, la perspective de, peut-être, trouver ce repère-là... ça lui faisait du bien.

-Je suis vraiment désolée,
répondit-elle très honnêtement. Même si elle se doutait que ces mots n'avaient pas grande valeur à ses yeux. Ces mots ne lui rendraient pas sa fille... du moins pas cette fille-là. Je crois... Elle hésita, elle savait que si elle s'engageait sur cette voie, il n'y aurait pas de retour en arrière possible. Je dois vous avouer quelque chose...




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Sam 26 Jan - 13:03

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik avait peut-être fait une erreur en lui racontant cette histoire, mais étrangement, d’en avoir parlé avec quelqu’un, le faisait se sentir un peu mieux, un peu moins seul. Et puis, avec un peu de chance, cela avait renforcé l’idée dans l’esprit de Wanda que les humains étaient mauvais, et que la Confrérie faisait ce qu’il fallait pour le salut des mutants. En tout cas, il avait été sincère, et ce n’était pas toujours le cas chez lui. Non pas qu’il était un menteur compulsif, mais il arrangeait parfois la vérité quand ça l’arrangeait. Tout le monde faisait ça, c’était propre à l’homme d’une manière générale. Et encore plus aux leaders. Il fallait reconnaître que cela avait son utilité, de savoir le faire avec habilité. Mais Erik se débrouillait bien, c’était comme une seconde nature pour lui. Il n’avait pas eu le choix, à certains moments de sa vie. La vie ne lui avait jamais fait de cadeaux, qu’importe l’époque, et qu’importe le lieu. Il avait dû avancer seul, et avec ses propres armes. Sinon, il serait déjà mort depuis longtemps.

On avait essayé de le tuer, de le neutraliser tellement de fois. Trop pour une seule vie. Les humains étaient des acharnés, mais dommage pour eux, Erik l’était deux fois plus. Qu’on l’enferme ou qu’on tente de l’exécuter, il arrivait toujours à s’en sortir, et il comptait bien faire en sorte que ce soit toujours le cas. Il avait tellement de choses à accomplir. Tellement de choses à prouver. Les mutants ne pouvaient continuer à vivre ainsi, et les humains non plus. Il fallait les remettre à leur place, quitte à les dominer pour qu’ils comprennent. Quoiqu’il en soit, il espérait que Wanda comprenait bien tous les enjeux, et que si elle avait des doutes, ces derniers étaient annihilés à présent. Il avait besoin de personnes de confiance, et qui étaient impliqués et appliqués. Les stagiaires, ce n’était pas la peine qu’ils restent ici. Il avait déjà assez de soucis comme ça. Et ça n’allait pas en s’arrangeant.

-Je suis vraiment désolée.

Il se contenta de hocher la tête. Elle n’y pouvait rien de toute façon, elle n’était même pas née à cette époque, quand bien même… Elle semblait toutefois touchée par ce qu’il lui avait confié. Il ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, mais l’avenir lui dirait.

-Je crois... Je dois vous avouer quelque chose...

Erik haussa un sourcil légèrement. Peu confiant. Ces derniers temps, à chaque fois qu’on lui avouait quelque chose, c’était une mauvaise nouvelle qui le mettait en colère, pourquoi ça devrait changer maintenant ? Il n’avait probablement pas d’autre choix que de l’écouter de toute manière.

« Très bien, qu’est-ce qu’il y a ? »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Dim 27 Jan - 15:13


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
A

l'instant même où les mots lui échappèrent des lèvres, Wanda sut qu'elle faisait sans doute la pire erreur possible. Ce n'était pas parce que son interlocuteur s'était exprimé à coeur ouvert avec elle, avait bien voulu lui apprendre son histoire (et encore, comment être bel et bien sûre qu'il s'agissait de son histoire ? - Elle n'avait pas envie d'en douter, mais difficile de faire autrement, tout de même) qu'elle devait changer tout à coup de ligne directrice. Mais elle n'avait pas su s'en empêcher.

En cet instant, elle s'en rendait bien compte, elle avait tout simplement besoin d'un père, et l'idée que ce soit cet homme-ci qui puisse ainsi tenir ce rôle n'avait au final rien de déplaisant à ses yeux, tout au contraire, quand bien même elle comprenait toutes les réserves que Pietro émettait à son sujet, quand bien même elle aussi avait douté et envisagé de partir. Ce n'était pas une décision qu'elle était en droit de prendre toute seule, ce n'était pas une révélation qu'elle était en droit de faire sans consulter son frère au préalable (même si elle savait déjà ce que serait sa réponse - il refuserait, point final)... Mais il était trop tard, Magnéto attendait à présent de savoir ce qu'elle avait à dire. Et elle n'avait, au fond, pas envie de lui mentir.

Bien sûr, elle pourrait peut-être inventer quelque chose, une excuse quelconque... mais elle n'avait pas affaire à n'importe qui. Elle doutait fort qu'il la croie dans les circonstances actuelles si elle tentait de lui vendre un bobard, peu importe lequel. Par ailleurs, dans les circonstances actuelles, il était évident qu'il ferait le pire accueil possible de tout mensonge éventuel. C'était une pente dangereuse sur laquelle elle s'engageait. Elle avait peur de la dévaler, elle savait qu'elle en accuserait les séquelles. D'un autre côté, elle était fatiguée de prétendre ne pas vouloir en voir le bout. C'était faux. Elle avait eu envie de parler de tout ça avec lui dès l'instant où elle avait appris la vérité. Et elle savait que Pietro choisirait de garder ce secret jusqu'à leur mort, si vraiment elle ne devait s'appuyer que sur son point de vue. Ce n'était plus envisageable. Tant pis, elle ne réussissait tout simplement plus à vivre de la sorte. Elle n'avait plus envie de vivre de la sorte. Elle prit une grande inspiration et se lança donc.

-Il y a plusieurs semaines... Charles Xavier est venu nous trouver, moi et Pietro. Il voulait nous parler de nos parents, de notre père biologique, plutôt...
Elle marqua une pause. C'était encore plus difficile à dire qu'elle ne l'aurait supposé. ... De vous.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 7 Fév - 14:41

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik se demandait bien ce que Wanda avait à lui dire, mais de toute évidence, c’était le moment des confessions. Il ne pensait pas qu’il y aurait d’autres jours comme celui-ci, ce n’était pas dans l’habitude de Magneto. Et s’il se laissait aller comme ça pour une journée, enfin même quelques minutes, il ne se voyait pas recommencer. Il ne savait déjà pas pourquoi il s’était allé à de telles révélations. Ce qui était dangereux, étant donné que Wanda pourrait se retourner contre lui, mais il voulait avoir confiance en elle, son instinct l’y poussait.

Pourtant, il changerait peut-être d’opinion en entendait ce qu’elle avait à lui dire. Il ne pouvait se douter qu’elle compte lui apprendre qu’elle était sa fille, et que Pietro était son fils. Et dans ces conditions, peut-être que dans le futur, il serait davantage amener à se confier à elle, et à discuter avec elle. Comme un père et une fille, mais tout ceci était encore très loin, et Erik restait dans l’ignorance. Il restait toutefois méfiant, ces derniers temps, ce n’était jamais bon signe quand on lui apprenait quelque chose, et soit il s’énervait, soit il… s’énervait.

Il ne pouvait plus faire confiance à personne. Du moins, c’est ce qu’il retenait depuis les récents évènements. La situaiton était critique, et il fallait qu’il trouve des solutions. Et la meilleure n’était peut-être pas de repousser tout le monde, mais il en avait plus que marre de se faire avoir, ce qui était compréhensible. Mais bon… il ne savait pas du tout à quoi s’attendre de la part de Wanda. Et il ne s’imaginait absolument pas ce qu’elle allait lui dire. Comment le pourrait-il ? Quoiqu’il en soit, il espérait tout de même qu’il n’allait pas une fois de plus être furieux. Il en avait assez de devoir s’énerver contre ses mutants. Même s’il le méritait, ce n’était pas ce qu’il cherchait. Il attendait juste loyauté et fidélité de leur part, ce n’était tout de même pas l’impossible.

-Il y a plusieurs semaines... Charles Xavier est venu nous trouver, moi et Pietro. Il voulait nous parler de nos parents, de notre père biologique, plutôt... De vous.

Erik restait silencieux pendant plusieurs minutes. Il avait du mal à comprendre ce qu’elle lui disait. Ou plutôt il ne voulait pas comprendre. Comment se pourrait-il que Wanda et Pietro soient ses enfants ? C’était… impossible. La seule fois où il aurait été suceptible de faire d’autres enfants, c’est quand il avait revu Magda. Elle aurait été capable de lui cacher une grossesse… mais… C’était… Il ne savait même pas quoi en penser. Et comment Charles aurait pu savoir ça ? Il savait beaucoup de choses grâce à sa mutation mais tout de même…Au fond, il y avait comme une partie de lui qui l’avait toujours senti, qu’il y avait une connexion spéciale entre lui et les Maximoff, mais plus avec Wanda.

« Tu… ça ne se peut pas… Je ne sais pas quoi te dire... Est-ce que tu essayes de me faire marcher ? Si c’est le cas, ça ne m’amuse pas. Jure moi sur la vie de ton frère que tu me dis la vérité. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Jeu 7 Fév - 18:28


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
A

ses révélations succédèrent quelques minutes d'un silence terriblement pesant... Ou bien n'étaient-ce que quelques secondes ? Difficile à dire. La seule chose que Wanda tenait pour certaine, c'est qu'elle se sentait terriblement mal, en cet instant, suspendue aux lèvres de Magnéto, consciente que de sa réponse dépendraient énormément de choses à l'avenir. Peut-être qu'il la prendrait pour une menteuse, ou s'imaginerait-il que Charles Xavier les avait manipulés (ce qui pouvait bel et bien être le cas, d'ailleurs, mais c'était une hypothèse que Wanda rechignait à considérer comme valide)... Peut-être qu'il la croirait, aussi...

Ce qui était en tout cas certain, c'est que, tout comme la pilule avait été difficile à avaler pour les jumeaux Maximoff, la nouvelle n'était pas plus simple à encaisser pour Magnéto. Wanda ignorait ce qui lui traversait l'esprit en cet instant, mais elle se faisait en revanche une bonne idée de toutes les questions qu'il devait se poser, et de ce que tout cela pouvait bien impliquer...

Quand il reprit la parole, ce fut tout d'abord pour affirmer que ce n'était pas possible, et ces mots lui serrèrent le coeur, même si, au fond, elle ne pouvait pas lui reprocher une réflexion qu'elle s'était faite elle-même en découvrant la vérité. Si, c'était bel et bien possible, et c'était bel et bien le cas. Ce n'était pas une plaisanterie d'un goût plus que douteux (en même temps, les blagues douteuses, c'était plutôt le rayon de Pietro, Wanda se l'épargnait bien de son côté), c'était... ce qui était. Et il semblait qu'en dépit de sa sidération, il semblait tout de même disposé à la croire.

-Je le jure sur la vie de Pietro
, répondit-elle sans hésitation. Et si elle prononçait ainsi le nom de son frère, c'était évidemment qu'elle ne se jouait pas de son interlocuteur, dans le cas contrairen, jamais elle ne se serait autorisé une telle bassesse. Ce n'était pas pour rien s'il lui avait fait jurer sur la vie de son frère. Il savait qu'il lui tenait trop à coeur pour qu'elle s'en amuse ou mente. Notre mère s'appelait Magda, ajouta-t-elle pour lui exposer des pans d'histoire qui devaient la rationnaliser. On... ne l'a jamais connue.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 1 Mar - 17:21

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Wanda et Pietro étaient ses enfants. C’est ce que la jeune femme soutenait, c’était possible, et pourtant… pourtant Erik avait bien du mal à y croire. Surtout que l’information venait de Charles. Non pas que son vieil ami soit menteur, loin de là. Mais peut-être était-ce une tactique pour ramener les jumeaux de son côté, pour tenter de la appâter, les amadouer, les remonter contre lui… Il avait réussi à retourner Pietro. Wanda, elle, était encore là et elle lui disait clairement qu’il était son père, leur père. Etait-ce seulement véridique, possible ?

Erik avait du mal à y voir clair dans tout cela, mais avant, il lui fallait surtout s’assurer de la véracité des propos de Wanda, avant de se demander ce qu’il pensait de tout cela. On l’avait trop pris pour le dindon de la farce récemment, et il était absolument hors de question qu’il abaisse sa vigilance et croit tout sur parole. Surtout concernant un sujet aussi délicat.

Il fallait qu’il fasse les choses dans l’ordre et que pour une fois, il ne se laisse pas submergé par ses émotions. Surtout qu’en général, ce qui se passait ensuite n’était jamais bon, surtout que ses pouvoirs avaient tendance à faire ce qu’ils voulaient dans ces moments-là. Si Erik avait un contrôle total sur ses capacités, en cas d’émotion trop forte, il se pourrait qu’ils se manifestent. Et ce n’était pas du tout le moment de créer une catastrophe.

-Je le jure sur la vie de Pietro.

Etait-ce un argument à prendre en compte ? Erik pouvait décider que oui. Il savait l’attachement de Wanda pour son frère, et réciproquement. Si elle jurait sur sa vie, c’est que cela devait être vrai. Ou du moins, qu’elle en était vraiment convaincue et qu’il pouvait donc la croire lui aussi.

- Notre mère s'appelait Magda. On... ne l'a jamais connue.

Magda ? C’était donc ce qu’il avait pensé… Erik était en colère, elle aurait pu lui dire qu’elle était enceinte. Même si c’était lui qui était parti, elle aurait pu tenter de trouver un moyen pour lui dire la vérité. Il soupira et fixa l’horizon pendant quelques instants.

« Magda… c’était ma femme. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wanda Maximoff

Messages : 1876

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   Ven 1 Mar - 17:59


Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger
W

anda n'avait malheureusement que peu d'arguments pour convaincre Magnéto de sa sincérité. Elle-même avait découvert la vérité très récemment, et elle savait pertinemment pour quelles raisons il ne pouvait qu'être tentant de la remettre en question. Elle aurait pu, d'ailleurs, décider de ne pas croire le professeur Xavier quand il leur avait révélé le pot-aux-roses. Mais il ne s'était pas contenté de mots pour leur dévoiler une vérité qu'il n'avait pas voulu garder pour lui. Et au-delà de ces réminiscences, il y avait... eh bien, l'intuition. De la pure intention.

Wanda n'aurait évidemment pas pu deviner par elle-même qu'elle était la fille de son père, c'était impossible, mais dès l'instant où l'information lui avait été donnée, elle n'avait douté que parce que c'était ce qu'il convenait de faire... sans douter vraiment, parce qu'elle savait, ce dès l'instant où elle l'avait rencontré. Sans comprendre ce qu'elle savait. Alors forcément, elle avait envie que ce sentiment plus instinctif qu'autre chose, il l'éprouve aussi, qu'il ne soit pas comme Pietro, qui négligeait la vérité, ou tout simplement n'y était pas sensible comme elle pouvait l'être.

En prononçant le nom de sa mère, nom qu'elle avait également découvert si récemment, elle espérait convaincre davantage son interlocuteur. Son initiative eut-elle l'effet escompté ? Elle ne pouvait bien évidemment pas en être certaine. Mais elle eut un effet, du moins. Et quelque part, Wanda se sentit soulagé de lire dans le regard de son interlocuteur que Magda, qui qu'elle fut exactement, n'avait pas seulement été une maîtresse de passage dans la vie de cet homme, mais une femme qu'il avait réellement aimée. Pas seulement aimée... épousée. Et ça, définitivement, c'était une information qu'elle n'avait pas soupçonnée. Et elle ne savait pas quoi en penser réellement. S'ils avaient été mariés, comment leur histoire pouvait-elle être ce qu'elle était ? Est-ce que cette femme était la même que celle évoquée plus tôt ? Celle qu'il avait sauvé des flammes ? Est-ce que l'enfant qui n'avait pu être sauvé aurait pu être sa soeur ? ... dans une autre vie ? Ou bien était-ce une autre ? Mais qu'était-il arrivé, alors.

-Qu'est-ce qui s'est passé ?
demanda-t-elle doucement.

Pourquoi n'étaient-ils plus ensemble ? Pourquoi n'avait-il jamais su qu'il avait une fille, un fils ? Qu'était-il arrivé à Magda ? Sur ces points d'histoire, Wanda était complètement ignorante.




code by Mandy


_________________
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pensées sont des ouvertures pour un esprit étranger | Wanda & Erik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Le monde est une prison où il n'y a ni espoir, ni saveur, ni odeur. Une prison pour ton esprit." | Naya K. Thompson [En cours de réécriture]
» Mes plus belles pensées sont pour toi
» [RESOLU] Quels sont les logiciels pour connecter son htc touch au pc
» Besoin d'aiguillage pour les filtres
» pour tous ceux qui ont du mal a faire certaines choses dans ce forum --'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA :: QG de la Confrérie-