L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]


Partagez | .
 

 L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Mar 20 Nov - 19:22


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv avait toujours aimé le calme, le silence. Mais même quand elle s'exposait au plus de calme et de silence possible, ce n'était jamais suffisait. Son ouïe trop puissante captait des bribes de conversations dans une rue voisine de son immeuble pourtant bien insonorisé, elle était heurtée par les fracas des canalisations, la vie de ses voisins, tout. A tout voir, à tout entendre, à éviter de s'effleurer soi-même pour ne pas succomber au chaos... Elle était peut-être devenue encore plus folle qu'elle ne l'était déjà. Ne plus être assaillie pour ce vacarme constant lui faisait remettre de nombreuses choses en question, à commencer par... eh bien, elle-même. Qui aurait-elle été, si ses pouvoirs n'avaient pas consolidé sa fragilité mentale ? Il était trop tard pour le savoir, et même si Pietro y parvenait un peu (Pietro qui, à l'heure actuelle, était bien incapable de comprendre ce qu'elle traversait précisément), Liv savait qu'elle ne changerait pas davantage. Mais pour une fois, pour une fois, il n'y avait rien, juste le vide, l'absence de bruit, le chaos réduit à néant... Et ça faisait du bien. Il fallait qu'elle s'en inquiète, bien sûr, ce nouveau symptome, conjugué au précédent, ces plaques bleues qui lui divisaient le corps, étaient comme l'annonce d'un glas funeste, mais en attendant... eh bien, elle avait peine à éprouver véritablement de regrets. Ses pouvoirs ne lui manquaient tout simplement pas, pas une seule seconde.

Il y avait sans doute quelque chose d'hypocrite dans le fait de se rendre au QG de la confrérie dans l'état où elle se trouvait, avec cet état d'esprit, surtout. Comment prétendre vouloir appartenir à ce groupe qui escomptait donner aux mutants leur juste place alors que la jeune femme, pour sa part, saluait l'absence de ses pouvoirs, de tout ce faisait d'elle une mutante, en somme ? Pourtant, elle ne demandait qu'à rester loyale envers Magnéto. Elle savait pourquoi elle avait rejoint la Confrérie en premier lieu, et son regard sur la situation n'avait pas changé. Il restait le canal adéquat, idéal, pour laisser s'exprimer le monstre, pour lui donner un but, pour respecter son code. Et mentir, après tout, était dans ses habitudes. Et la Confrérie, actuellement dans une position complexe et délicate, devaient pouvoir compter sur tous ses membres en ces heures complexes. Par souci de transparence, Liv avait l'intention d'apprendre la vérité à Magnéto, juste... pars toute la vérité.

-Si vous avez du temps à m'accorder, j'aimerais vous parler,
dit-elle quand elle retrouva le chef des confréristes.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Ven 7 Déc - 23:44

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses n’allaient pas comme Erik le voulait. C’était une évidence, et cela le frustrait énormément. Aucun homme n’aimait que les choses n’aillent pas comme il l’avait voulu, ou prédit. C’était comme ça, mais Magneto, encore plus que les autres, était du genre à ne pas supporter que tout n’aille pas dans son sens. Ce qui était plutôt contraignant lorsqu’on se lançait dans des projets comme les siens. Bien sûr, cela pouvait sembler un brin capricieux. Un homme qui faisait tout un monde dès que quelque chose ne lui plaisait pas, mais Erik s’en moquait un peu. Avec tout ce qu’il avait connu et vécu, il estimait avoir le droit d’être exigeant, et de mal réagir quand tout n’allait pas comme il l’avait décidé. Même si cela n’excusait pas tout, bien entendu. Quoiqu’il en soit, il trouvait qu’en ce moment, le sort s’acharnait un peu sur lui. Un peu beaucoup d’ailleurs, et il avait donc le droit, et le besoin d’exprimer son ras le bol. Parce que là, ce n’était très clairement plus possible. Il fallait se rendre à l’évidence, que de tous les points de vue, tous les angles possibles, la Confrérie était en mauvaise posture, et Erik ne savait pas comment il était censé réagir, ni comment il devait arranger les choses. Malgré tout, dans son esprit, Magneto devait absolument trouver comment arranger les choses. Il ne pouvait décemment pas laisser tout le monde lui faire porter le chapeau pour tout et n’importe quoi. Il y avait quelques limites tout de même à ne pas dépasser. Et tout ça commençait à bouillir en lui, et quand cela concernait Erik, ce n’était jamais bon signe. Jamais.

Si on rajoutait à cela le virus qui attaquait les mutants, il n’y avait vraiment aucun point positif. Rien de bon à retenir. Il fallait changer la donne donc, retourner les choses, en sa faveur si possible, mais les choses lui semblaient compliquées comme ça. Mais bon… il ne fallait pas se laisser décourager non plus. Et en voyant Liv approcher et vue la mine qu’elle affichait, il avait le sentiment que cela n’allait pas s’arranger. Malheureusement pour lui, il ne serait pas contre une bonne nouvelle ces derniers temps, mais personne ne semblait disposer à lui en fournir. Et il commençait à être lassé. Il n’avait jamais été déçu par la jeune femme, aussi loin qu’il s’en souvienne, il serait dommage que cela comme ce jour.

-Si vous avez du temps à m'accorder, j'aimerais vous parler

Bien sûr… il n’avait que ça, du temps…vu celui qu’il passait à réfléchir à des situations efficaces. Mais il n’était pas dans de très bonnes dispositions, alors, c’était à ses risques et périls, en fonction de ce qu’elle comptait lui annoncer. Ils verraient bien dans tous les cas.

« Si tu y tiens vraiment, je t’écoute. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 8 Déc - 8:31


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
Y

tenait-elle vraiment ? A vrai dire, pas réellement... Elle n'était pas sereine à l'idée de parler à Magnéto (même si l'angoisse, comme beaucoup d'autres émotions, lui était la très grande majorité du temps plutôt étrangère), mais au nom de la loyauté qu'elle lui portait, elle avait estimé ne pas pouvoir se taire... ou au moins devoir se taire le moins possiblze. Malgré tout, elle commençait déjà à regretter son choix. Il faut dire que la dernière chose dont puisse avoir besoin Magnéto dernièrement, c'était de mauvaises nouvelles. Mais en même temps, si la Confrérie des mauvais mutants voulaient s'en sortir et quitter cette mauvaise passe, il fallait que son leader ait à sa disposition la grande majorité des variables de l'affaire...

il serait préférable, même, qu'il en ait l'intégralité, mais Liv n'était pas vraiment certaine de pouvoir aller au bout de ses confessions;.. et pour cause, elle avait bien conscience de ce qu'elle deviendrait aux yeux de son interlocuteur s'il devait découvrir qu'elle avait perdu l'entièreté de ses pouvoirs. Pourquoi s'encombrerait-il d'elle ? Elle-même ne s'encombrerait d'elle-même si elle devait se retrouver à la place de Magnéto... Encore moins s'il devait apprendre que la reconquête de ses pouvoirs n'était pas réellement une chose après laquelle elle courait.

-Mes pouvoirs...
Elle hésita quant à la manière de le présenter. Sa chance, et c'était bien le seul, résidait dans le fait que ses pouvoirs étaient de l'ordre du sensitif, aussi n'était-il pas simple de deviner qu'ils avaient complètement disparu, que le chaos dans sa tête, comme un bourdonnement constant et incontrôlable, avait enfin cessé... se sont beaucoup affaibli ces derniers jours, acheva-t-elle de son habituel ton monocorde, duquel ne transparaissait pas grande émotion (habituel chez elle quand elle n'essayait pas d'en feindre).

Impossible pour elle, en définitive, de lui apprendre la vérité crue. Même ainsi, elle ne présumait pas de ce que serait son sort au sein de la Confrérie, et elle avait trop besoin d'en faire partie, il n'y avait que de cette manière qu'elle pourrait être capable de respecter ses propres préceptes, les règles qu'elle s'était imposée il y a des années de cela à présent, et qui lui donnaient un minimum de contrôle sur le monstre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 23 Déc - 20:54

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik était vraiment de mauvaise humeur, et peu enclin à la compassion et à l’écoute. C’était comme, ces derniers temps, c’était quitte ou double. Ou il se montrait optimiste et était certain que les choses allaient s’arranger. Ou alors, il était d’une humeur exécrable, énervé contre le monde entier et surtout contre ceux qui l’accusaient et l’affublaient de faits qu’il n’avait jamais orchestré, et dans ces jours-là, il valait mieux ne pas lui parler. Surtout si c’était pour lui annoncer de mauvaises nouvelles. Parce que ses réactions n’étaient jamais très positives. Non pas qu’il se montre violent, mais il pouvait prendre des décisions un peu trop disproportionnées. Mais tout le monde avait le droit d’avoir ses mauvaises humeurs après tout, non ?

En tout cas, Liv devrait le savoir, ou si ce n’était pas le cas, eh bien elle ne tarderait pas à être au courant. Même si elle était inexpressive de nature, Erik sentait que cela n’allait pas lui plaire. Comme un pressentiment. Parce que quand on venait le voir ces derniers temps, c’était toujours pour lui plomber un peu plus le moral. Comme s’il s’agissait de la nouvelle activité amusante à faire. Mais bon, il voulait bien entendre ce qu’elle avait à dire, sait-on jamais. Pour le coup, il était aussi inexpressif qu’elle, quoique son visage reflétait plus de la lassitude.

-Mes pouvoirs... se sont beaucoup affaibli ces derniers jours

Eh bien non, encore une fois, ce n’était pas quelque chose qu’il avait envie d’entendre. Parce que des mutants affaiblis, ce n’était pas ce qu’il recherchait. Il avait besoin de mutants en pleine forme, et dans la pleine possession de leurs pouvoirs, qui étaient utiles à leurs cause et capables de défendre leurs valeurs. Mais que faire de mutants malades au juste ? Il ne savait pas ce qu’elle attendait de lui au juste, mais ça ne serait probablement pas ce qu’elle entendrait de lui. Dommage pour elle, il ne comptait pas faire de sentimental.
Il n’avait pas le temps pour ça, malheureusement. La Confrérie avait été touchée et atteinte par différentes choses, et il devait avancer. Vraiment.

« Je vois… ton utilité ici s’est donc beaucoup affaiblie ici. Encore que, il n’est pas certain que tu sois toujours utile au sein de la confrérie. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 23 Déc - 23:50


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv n'allait pas prétendre être surprise... ou même blessée par la réponse de Magnéto... Non, elle s'y était attendue, et face à sa réponse, elle ressentait... non, elle ne ressentait rien, en réalité, ni déception, ni rage, ni injustice, ni peine... Comme souvent, rien ne se manifestait. Dans des telles circonstances, alors qu'elle était mise au pied du mur, alors qu'elle devait peut-être se préparer à un changement, de ceux qu'elle détestait sur le principe, puisque la routine était d'une importance pour elle, elle se serait imaginé un minimum d'investissement. Mais force lui était de constater que ce n'était pas le cas. Il n'y avait que du vide, encore. Elle devinait, par contre, qu'il y en aurait encore davantage si elle devait être exclue pour de bon de la Confrérie des mauvais mutants.

Elle savait que sa stratégie n'avait peut-être pas été la bonne, mais dans tous les cas, et même si mentir ne lui posait pas de soucis majeur (pour cause, elle ne disait pas l'exacte vérité, à l'heure actuelle), elle savait qu'un mensonge total ne lui aurait pas rendu service non plus. Non, au fond, elle n'éprouvait rien à entendre son interlocuteur la rejeter à ce qui était certainement juste titre...

Même si elle n'avait pas réellement envie de perdre ce canal privilégié qui permettait au  monstre de se satisfaire de codes, de règles, dans son expression. Mais Magnéto n'avait certainement que faire du monstre, quand bien même c'était lui en réalité qui avait mieux rendu service à la Confrérie que ses pouvoirs. Mais elle ne comptait pas plaider sa cause de la sorte... Il n'était pas difficile de savoir que ce genre d'arguments n'auraient rien pour convaincre Magnéto, bien au contraire.

-Je resterai loyale à la confrérie quoi qu'il puisse arriver... que vous choisissiez de me garder ou non
, se contenta-t-elle de répondre.

Il n'en aurait peut-être que faire, et elle n'y mettait peut-être pas assez... d'emphase pour être convaincante, mais son propos était tout de même sincère, et elle ne se voyait pas simplement s'en aller sans au moins tenter non pas de plaider sa cause mais d'exprimer ce constat pur à voix haute.

La loyauté était une valeur qui avait tendance à se perdre, surtout au sein de la Confrérie, alors faute de mieux, elle possédait au moins cela.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 5 Jan - 11:28

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela ne plaisait pas à Erik, pas du tout. D’autant plus que Liv était une mutante utile au sein de la Confrérie. Il ne pouvait pas dire qu’il avait noué des liens avec elle ou qu’il l’appréciait, parce que ce n’était pas le cas, en même temps, il était compliqué de faire avec une personnalité comme Liv. Ce genre de sociopathes ne pouvaient lier des liens avec personne, ni être capable de ressentir la moindre émotion. Mais il n’empêche qu’elle avait son utilité, il n’allait pas le nier. Alors évidemment, cela le contrariait beaucoup, déjà qu’il n’était pas de très bonne humeur, ça ne risquait pas d’arranger les choses, loin de là. Et de toute évidence, il ne savait pas très bien elle venait lui dire ça.

Elle devait se douter de sa réaction, et aussi savait-elle qu’il ne voudrait pas la garder. A quoi cela servirait-il au juste ? Certes, de ce qu’elle lui disait, elle n’avait pas perdu l’intégralité de ses pouvoirs, donc peut-être qu’elle n’était pas encore devenue totalement inutile. Cela restait à voir, et il se ferait d’ailleurs une joie d’en avoir le cœur net très vite. Il ne se ferait pas avoir par tout le monde, cela faisait déjà bien assez.

Il ignorait si elle faisait cela pour être honnête avec lui, ou si elle cherchait un prétexte pour quitter la Confrérie. Si c’était le cas, ce serait vraiment désolant. Erik n’appréciait pas qu’on quitter sa Confrérie, mais il ne mettait le couteau de la gorge de personne, chacun était libre de partir s’il le voulait. Nul besoin de lui inventer des prétextes, il préférait que l’on soit franc avec lui.

-Je resterai loyale à la confrérie quoi qu'il puisse arriver... que vous choisissiez de me garder ou non

Appréciait-il ces mots ? Peut-être, mais encore une fois, il n’était pas d’humeur à les intégrer. Il avait l’impression que tout ce qu’il avait tenter de construire ces dernières années étaient en train de s’effondrer. Et ce n’était pas acceptable, alors qu’il aurait besoin de solutions, d’idées, on venait lui apprendre des pertes de pouvoir, des erreurs de jugement, des trahisons… rien qui n’allait l’aider en clair. Pourtant, il allait bien falloir qu’il trouve des solutions. Et vite.

« J’ai souvent entendu cela… mais ces derniers temps, j’ai été très déçu. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 5 Jan - 11:45


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
S'

il était bien une chose que Liv supportait difficilement (mais il n'y en avait pas qu'une seule, et ce en dépit de tous ses efforts, c'était bien le problème), c'était de perdre ses repères, qu'on la prive des points d'ancrage qu'elle s'était appliquée avec le plus grand sérieux à distiller sur son chemin pour garder le contrôle, pour canaliser le monstre, pour vivre, tout simplement. En ce sens, la Confrérie avait joué un rôle plus que fondateur dans son existence. Grâce à cette organisation, elle avait trouvé un moyen, un canal, elle avait gagné des convictions, elle s'était façonné un rythme, le tout étant aussi important pour elle que devait l'être son travail "officiel". Alors à la perspective de perdre cet élément fondateur, qui l'avait aidée à se construire et surtout à ne pas se laisser submerger, elle se sentait comme au bord du vide. Et elle ne pouvait plus compter sur ses ailes pour lui éviter l'abîme.

Oui, l'inattendu avait trouvé sa place dans son existence récemment, mais elle avait su conditionner cet inattendu à plus de... confort. Elle ne voulait surtout pas que l'on bouleverse plus que ce qui l'était déjà. Elle ne savait pas comment elle gèrerait ces changements. Surtout, elle ne savait pas comment le monstre parviendrait à les gérer, et c'était réellement pour l'inquiéter.

Cela étant dit, pour le moment, Magnéto ne l'avait pas... complètement remercié, il lui avait simplement laissé entendre, et sans trop d'équivoque, qu'elle n'avait plus sa place ici... mais si elle ne l'avait pas ici, elle ne se voyait pas l'avoir ailleurs. Malgré tout, elle chercherait à plaider sa cause, ce tant que le chef des confréristes ne lui aurait pas opposé un "non" ferme, définitif et inéluctable. Et ce n'était pas encore le cas. Même si elle comprenait que son interlocuteur soit las de vaines promesses.

-Je ne pense pas avoir eu l'occasion de vous décevoir par le passé,
répondit-elle, sans doute trop sûre d'elle, sachant que son demi-mensonge était déjà un motif de déception, si ce n'est maintenant, du moins dans le futur.

Pour autant, elle considérait tout de même avoir toujours été une confrériste obéissante et efficace. Elle ne l'avait jamais trahi, elle avait exaucé le moindre de ses ordres sans jamais discuté, sans jamais flancher, y compris la seule fois où elle pensait qu'elle n'en serait jamais capable, elle n'aimait pas que l'on puisse remettre sa loyauté en question.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Ven 11 Jan - 17:01

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est vrai qu’Erik ne se montrait ni compatissant, ni conciliant en ce moment, mais il n’avait tout simplement pas envie de l’être. Ce n’était pas contre Liv, elle n’avait presque aucun rapport avec son humeur, même si elle ne l’arrangeait pas avec ce qu’elle lui disait. Mais peut-être se serait-il montré un peu moins catégorique, et un peu plus humain si son humeur avait été autre. Quoique, l’avis d’Erik avait toujours été assez tranché sur la question des mutants qui devenaient humains… ils n’avaient plus leur place au sein de la Confrérie, que cela soit de leur faute ou non. Si Erik luttait contre les humains, ce n’était pas pour en accueillir au sein de son groupe. Ce serait totalement contre productif. Mais bon, quoiqu’il en soit, Erik n’avait pas envie de faire d’efforts pour se montrer moins dur envers elle, ou moins catégorique, il voulait juste se montrer plus dur, et plus ferme. Parce qu’il se demandait si tout ceci n’était pas dû au fait qu’il était trop laxiste.

Même s’il n’était pas tout à fait injuste avec elle au final. Ses pouvoirs s’étaient affaiblis. Elle n’en était peut-être pas responsable, mais c’était tout de même le cas. Pour le moment, elle échappait encore à la répudiation totale, étant donné qu’elle avait encore ses pouvoirs, du mois, c’est ce qu’il croyait, et s’il apprenait qu’elle lui avait menti, cela irait vraiment très mal pour elle, et il n’aurait aucune pitié.

Il était décidé à appliquer une tolérance zéro. Parce qu’il trouvait que l’on se moquait un peu trop de lui ces derniers temps, et beaucoup l’avaient déçu. Maintenant, chaque petite erreur attirerait des sanctions et des conséquences. Qu’importe ce que c’est, et tout sera adapté à la faute et à la personne, mais il en avait marre d’être gentil et compatissant. C’était terminé ça.

-Je ne pense pas avoir eu l'occasion de vous décevoir par le passé

Certes, elle n’avait pas tout à fait tort. Mais elle le décevait en cet instant, même inconsciemment. Et s’il savait qu’elle lui mentait, et qu’il avait connaissance de la relation qu’elle entretenait avec Pietro, elle le décevrait deux fois plus. Pour le moment, elle était quelque peu protégée, mais cela ne durerait pas, et tout se savait un jour ou l’autre. Parfois, il regrettait de ne pas pouvoir lire dans les esprits. Même s’il détestait qu’on lise dans le sien, et qu’il avait créé un casque conçu pour bloquer tout essai télépathique, ce serait bien pratique dans ses fonctions.

« C’est vrai, je te l’accorde. Mais pendant combien temps cela va-t-il durer ? »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Ven 11 Jan - 21:40


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv se sentait comme une gamine prise en faute, qui écoperait d'une correction de la part de ses parents ou de ses professeurs... à la différence près qu'elle avait depuis longtemps dépassé cet âge et qu'elle se sentait bien plus concerné par les propos qui lui étaient adressés que ça n'avait été le cas à l'époque. L'avantage de ne rien ressentir (ou presque), c'est qu'on n'éprouvait pas particulièrement de scrupule, de remords ou de honte non plus. Et d'ailleurs, ce n'étaient pas réellement les sentiments qui animaient la jeune femme en cet instant. Non, il s'agissait de tout autre chose.

Liv ne voulait pas qu'on lui retire sa place, parce qu'elle ne voulait pas que l'on bouleverse l'ordre qu'elle avait pris tant de soin à établir. Tout lui échappait, elle avait besoin de garder des prises directes et fiables avec la réalité, sa réalité. Celle qui permettait au monstre d'exister sans pour autant la dominer. Ce n'était pas juste un caprice de sa part, c'était bien davantage une impérieuse nécessité. Et pour se protéger, pour défendre cette nécessigté, elle était prête à mettre tout orgueil potentiel de côté. Elle ne voulait pas que son interlocuteur puisse remettre en question sa loyauté. Elle n'estimait pas, d'ailleurs, qu'elle mérite un tel comportement. Tout comme elle n'aimait pas que l'on remette en question jusqu'à ses engagements. Elle était maîtresse de ses actes, et elle allait toujours jusqu'au bout, même quand devaient faire barrage des considérations extérieures qui devaient la pousser à agir d'une tout autre manière.

-Autant de temps que vous le jugerez nécessaire,
répondit-elle simplement, se sentant sur le fil du rasoir. Son destin se jouait peut-être au cours de cette conversation. Elle pécherait par abus d'honnêteté, alors qu'elle mentait déjà un peu. Qu'importe, elle comptait bien défendre sa place tant qu'elle estimait en avoir la possibilité, et advienne que pourra. Mettez-moi à l'épreuve. Je ferai tout ce que vous me demanderez, comme ça a toujours été le cas.

Ce n'était pas agréable de se rabaisser ainsi, même pour elle, mais il fallait ce qu'il fallait. Et elle ne renoncerait pas à la place qui pour l'heure était encore la sienne sans se battre. C'est bien simple, c'était acté, il n'en était juste pas question.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 19 Jan - 23:04

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Liv était dans une bien mauvaise posture, c’était le cas de le dire. Erik ne voyait pas trop comment elle allait s’en tirer maintenant. Certes, il appréciait sa franchise, ça il ne pouvait pas lui enlever. Surtout quand on se rendait compte du nombre de gens qui lui mentaient, ou qui lui avaient menti. Ceux qui l’avaient trahi, déçu… Oh elle le décevait en ce moment, c’était une certitude, mais il ne pouvait pas minimiser le fait qu’elle lui dise la vérité, ou une partie, mais heureusement pour elle, il ne le savait pas encore. Mais lorsque ce serait le cas, il serait d’autant plus déçu, et la clémence ne serait pas du tout dans son vocabulaire, à quoi bon l’être lorsque l’on mentait délibérément et effrontément ?

Quoiqu’il en soit, et même si elle était sincère avec lui en ce moment, cela n’allégeait en rien ce qu’elle lui disait. Et Erik ne savait pas vraiment ce qu’il était censé faire d’elle en ce moment. Car certes, elle n’était plus aussi utile qu’avant, elle pouvait peut-être toujours servir. Non pas qu’il ne voyait les mutants que comme des armes, il avait également pour dessin de les protéger des humains, bien évidemment. Mais ils étaient en guerre, alors d’accord pour les protéger, mais il fallait aussi qu’ils puissent se battre et se défendre, sinon, cela n’avait pas beaucoup d’intérêt, pas du tout même. Mais au sujet de Liv, il ne savait pas encore à quoi s’attendre. Elle lui avait été utile dans certaines situations, c’est vrai, mais qu’en était-il aujourd’hui ? C’était la question qu’il se posait actuellement.

-Autant de temps que vous le jugerez nécessaire.

Pouvait-il la croire ? Peut-être, ou peut-être pas. Seul le temps pourrait le lui dire, même si en soit, elle n’était plus aussi loyale d’un certain point de vue, étant donné qu’elle cachait une partie de la vérité et le fait qu’elle n’avait pas envie de recouvrer ses capacités. Et si on ajoutait à cela sa relation avec Pietro qui pouvait paraître limite en termes de loyauté étant donné la vision qu’avait le jeune homme d’Erik.

-Mettez-moi à l'épreuve. Je ferai tout ce que vous me demanderez, comme ça a toujours été le cas.

La mettre à l’épreuve… idée intéressante. Mais pour le moment, il préférait ne pas confier de mission, le temps que les choses se calment un peu, étant donner la situation dans laquelle était la Confrérie, mais il pouvait toujours trouver autre chose. Après tout.

« Je veux juger les capacités qu’il te reste. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 20 Jan - 8:57


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv était sur la sélette, et elle n'aimait pas cette impression... celle d'être déstabilisée, au moins un peu. Elle ne savait pas quoi faire ou dire de plus pour convaincre son interlocuteur de lui laisser sa place au sein de la Confrérie. Elle ne comptait pas insister, elle ne comptait pas supplier, mais elle ne comptait pas non plus lâcher l'affaire si rapidement, d'autant plus que, en dépit de ses réticences, Magnéto ne semblait pas vouloir la rejeter, du moins complètement... A la place, il demanda à juger en l'état de ses capacités... C'était prévisible. Liv pourrait se sentir piégée, ce n'était pas vraiment le cas. Elle l'avait bien compris, qu'il lui faudrait prétendre... En présence de Magnéto, ça lui déplaisait sérieusement, mais l'un dans l'autre, elle n'avait pas le choix.

Son avantage, pour ainsi dire, résidait dans le fait que ses pouvoirs n'étaient pas réellement... visibles, aussi pouvait-elle entretenir l'illusion, au moins quelque temps.... Sa seule aptitude visible, c'était le pouvoir qu'elle avait eu de voler... Jusqu'à ce que Wanda lui brise les ailes... et Magnéto était au courant de cet événement. Quand elle avait tué Pietro. Pour rien. Alors il lui restait le reste... Ce reste qui, elle s'en rendait compte maintenant qu'elle ne le possédait plus, la détruisait plus qu'elle ne l'imaginait. Oui, elle ne pouvait pas faire de manifestations grandiloquentes de ses pouvoirs... C'était une bonne chose à l'heure actuelle... Mais en même temps, de fait, comment faire à son interlocuteur la moindre démonstration convaincante ?

-Je peux... te donner le nom de tous ceux des tiens que le poison finira par tuer
, finit-elle par suggérer, après un moment de réflexion.

Ce qui résidait à suggérer qu'elle pouvait être encore utile. Et elle pouvait le faire sans mentir. Le seul des talents de Liv qui n'avait pas disparu, peut-être parce qu'il n'était pas lié à ses pouvoirs, tout compte fait : sa mémoire éidétique. Pour tous les confréristes à qui elle avait eu affaire, elle connaissait les circonstances exactes de leur mort. Bien sûr, ses visions n'étaient pas absolues, ceux qui en avaient connaissance pouvaient changer leur destin, mais en attendant, il y avait peu de chances que ce qu'elle avait découvert autrefois n'ait plus de valeur aujourd'hui. Et maintenant qu'elle connaissait les symptomes du mal qui la rongeait elle-même (et qui pourtant ne devaient pas la tuer... si rien n'avait changé), elle pouvait en déduire les visions qui abondaient dans ce sens.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Sam 26 Jan - 18:42

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Erik avait besoin de pouvoir compter sur les membres de la Confrérie, surtout sur leurs capacités. Et pour ce qui est de la confiance, eh bien… en ce moment, il ne faisait plus confiance à personne, c’était encore plus simple. Il en avait assez d’être déçu. Il essayait de construire quelque chose, et déjà que la Confrérie était attaquée par tous, si en plus, les membres internes s’y mettaient pour tout saboter, ça n’allait pas le faire. Mais c’était ce qui était en train de se passer pourtant. Il fallait qu’il parvienne à démêler le vrai du faux, qu’il se débarrasse des éléments gênants, ceux qui ne servaient pas, ou ne servaient plus. Ceux qui n’était pas à cent pour cent derrière lui. Ceux qui lui mentaient, qui le trahissaient. En fait, il faudrait qu’il fasse un sacré ménage au sein de la Confrérie pour repartir sur de meilleures bases.

Et s’il pouvait commencer dès maintenant, ce n’était pas une mauvaise idée. Liv était la première candidate. Elle n’avait plus vraiment sa place ici, et il fallait qu’il détermine si elle était encore utile ou non. Il allait falloir qu’elle donne d’elle-même, et qu’elle n’essaye pas de la lui mettre à l’envers.
C’est un peu ce qu’elle était en train de faire, mais il n’en avait pas encore conscience. Mais il y a bien un jour où il se rendrait compte qu’elle n’avait plus ses pouvoirs, et ce jour-là, eh bien, elle n’aurait plus qu’à partir et n’espérer aucune clémence ou traitement de faveur de sa part, parce que ce serait peine perdue.

-Je peux... te donner le nom de tous ceux des tiens que le poison finira par tuer.

Etant donné qu’encore aucun remède n’avait été trouvé, et qu’ils savaient que le virus ne se transmettait pas par contact entre malade et sain, il ne voyait pas bien à quoi cela allait lui servir. C’était une information, c’est vrai, mais ce n’était pas vraiment impressionnant à ses yeux, ou valorisant pour elle. Mais c’était peut-être un début pour elle, enfin, si on pouvait parler de début, bien sûr. Mais cela ne prouvait pas qu’elle avait toujours sa place ici. Juste qu’elle pouvait peut-être se rendre utile. Cela restait une hypothèse, pas une vérité. Elle avait encore des preuves à fournir et des efforts à faire. Certes, ce n’était pas sa faute si elle avait été infectée, mais Erik ne s’arrêtait plus à ça.

« Quoi d’autre ? »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 27 Jan - 16:42


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv faisait ce qu'elle pouvait pour prouver son intérêt et sa bonne foi (qui ne l'était pas réellement) auprès de Magnéto, mais de toute évidence, il était difficile à convaincre. Comment faire pour lui donner des preuves concrètes de l'efficience de ses pouvoirs... Au-delà du fait qu'ils avaient bel et bien disparu... quand bien même elle les possèderait encore, ses pouvoirs n'étaient pas exactement de ceux dont on pouvait directement donner la preuve.

Ils étaient pour ains dire, discrets, et son efficacité sur le terrain, elle la devait bien souvent à des aptitudes qu'elle avait acquises en dehors de ses pouvoirs de mutante. Son aptitude au combat, son sang froid, son efficacité... ses pouvoirs l'avaient peut-être aidée à les développer, mais cela n'avait pas disparu sous le prétexte que cette situation lui était tombée dessus. Bon, elle avait bien conscience, dans tous les cas, de l'hypocrisie qu'il pouvait y avoir à défendre la cause des mutants alors que, techniquement, elle n'en était plus une (ce qui ne lui donnait pas pour autant le sentiment d'appartenir au reste de l'humanité... mais elle n'avait jamais su s'inscrire dans aucune sorte de catégorie, à la vérité). Mais elle ne pouvait tout simplement pas abandonner. Si elle avait perdu une partie de ce qui devrait sans doute être une part de son identité (même si elle n'y croyait pas réellement), elle n'avait pas la moindre intention de bouleverser ses habitudes quoi qu'il en soit.

Alors oui, quand il lui demandait quoi d'autre, elle ne savait pas vraiment où il voulait en venir. Etait-ce vraiment des preuves de ses pouvoirs, qu'il attendait d'elle ? Ou bien davantage des preuves de son utilité. Dans le dernier cas, elle avait quelque part que le sentiment que c'était son utilité, depuis les débuts mêmes de son affectation à la Confrérie, qu'il remettait en cause.

-Confiez-moi n'importe quelle mission, autorisez-moi à l'accomplir pour vous. Si vous ne m'estimez pas à la hauteur, alors... Je ne me permettrais pas d'être un poids pour vous.

Sans doute cela ne lui suffirait-il pas, mais elle était tout bonnement à court d'idées ou d'arguments. Il était hors de question de modifier ses habitudes et un rythme bien établi. Qui sait comment elle y réagirait. Et... le monstre.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Erik Lensherr

Messages : 82

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 10 Fév - 8:54

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Bon, peut-être qu’Erik mettait de la mauvaise volonté à entendre ce que Liv voulait lui dire, ou plutôt, à admettre qu’elle pourrait lui être utile même sans ses pouvoirs. Même si, de ce qu’elle lui avait dit, ses pouvoirs avaient seulement diminuer, il était peut-être important de le préciser, mais Erik était tout de même déçu, et désappointé. Il détestait quand les choses n’allaient pas comme il le voulait, c’était comme ça. Et là, ça n’allait pas comme il le voulait.

Il est vrai qu’il n’était pas particulièrement simple de juger les capacités de Liv, parce qu’elles n’étaient pas physiques, ou du moins ne l’étaient plus, et il fallait donc se résigner à lu faire confiance, et Erik n’aimait pas faire confiance aux autres, surtout depuis récemment, c’est clair et net. Peut-être qu’elle faisait preuve de bonne volonté, et qu’elle lui disait la vérité, c’était une possibilité. Mais Erik avait dorénavant besoin de preuves concrètes et tangibles, sinon, il ne croyait rien. Il voulait appliquer la loi du « je ne crois que ce que je vois » parce qu’il n’était pas question qu’on recommence à lui mentir et à le trahir, c’était une situation qu’il avait en horreur et la Confrérie avait besoin d’avancer, pas de reculer, même si ces derniers temps, c’était très compliqué, et que les mutants malades n’arrangeaient rien. Ce n’était pas de leur faute, il le savait, mais il n’empêche que cela l’énervait vraiment, et qu’il n’avait pas envie de faire de compromis.

C’était plutôt dommage pour Liv, mais c’était comme ça. Il n’avait rien à lui reprocher, c’est vrai, et l’avait toujours plus ou moins satisfait dans ce qu’il lui avait demandé, mais cela ne suffisait pas, c’était maintenant, dans l’état actuel des choses qu’il voulait juger les mutants qui avaient rejoint la Confrérie, pas sur ce qui avait été fait.

-Confiez-moi n'importe quelle mission, autorisez-moi à l'accomplir pour vous. Si vous ne m'estimez pas à la hauteur, alors... Je ne me permettrais pas d'être un poids pour vous.

Il la dévisagea pendant quelques instants, réfléchissant à sa proposition. Cela pourrait le conforter ou non, dans sa décision sur ce qu’il devait faire d’elle maintenant. Il est vrai que diminuer ses troupes n’était pas une bonne idée, mais avoir une organisation ou la moitié avaient perdu de leur utilité était-ce mieux ? Il n’en était pas convaincu du tout.

« Très bien. Je vais réfléchir à ce que je pourrai te donner à faire d’utile pour la Confrérie. »

black pumpkin

_________________

Magneto - I want you by my side

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liv K. Jakobsson

Messages : 906

Compétence du personnage
Compétences:

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   Dim 10 Fév - 10:11


L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène
L

iv, suspendue aux lèvres de Magnéto, attendait son verdict. C'était sûrement de l'appréhension, ce sentiment déplaisant qui se tissait un étroit passage jusqu'à son coeur de pierre. Rien d'handicapant non plus, bien sûr, et s'il devait lui opposer un non catégorique, alors elle tournerait simplement les talons. Dans le vide, mais sans regard en arrière. Malgré tout, elle savait parfaitement quelle était la réponse qu'elle tenait absolument à entendre, celle qui préserverait son équilibre, celle qui n'altérerait pas son code, celle qui ne boulverserait pas ses plans, celle qui lui permettrait d'agir de la meilleure façon possible, tant pour elle que pour le monstre.

Son intérêt pour la Confrérie n'était pas forcément le plus pur mais dans les faits, il contribuait à la loyauté totale et à l'efficacité sans bornes de la jeune femme, et elle ne voulait surtout pas qu'on la prive de cela. Mais ce n'était pas d'elle que dépendait la décision. C'était une pensée hautement déplaisante, mais certaine, son sort était entre les mains d'un autre, elle l'avait accepté de longue date, mais c'était toujours plus simple quand tout se passait selon son bon vouloir, plus difficile quand la situation commençait à doucement lui échapper.

Mais la réponse de Magnéto n'était pas négative, et davantage en suspens, à vrai dire. Il ne lui opposait pas une réponse franche, massive, et qui mette à mal toutes ses suggestions, loin de là. A la place, il se laissait le temps d'y réfléchir, et c'était une excellente chose.

Liv s'en doutait fort, quelle que soit la mission qu'il choisirait de lui confier, elle serait forcément la plus difficile qu'il lui ait jamais donné. Pour autant, elle estimait qu'elle serait à la hauteur quoi qu'il en soit, mais elle devait sûrement se préparer aux plus complexes cas de figure possible. Pour son propre bien, mieux valait évaluer la situation sous cet angle en effet... Même si la perspective n'avait rien de réjouissante, et qu'elle aurait préféré ne pas avoir à faire des preuves données depuis longtemps. La rançon du mensonge.

-Je serai à la hauteur.


Elle n'ajouta rien de plus, il n'était plus question de se survendre ou de supplier, à présent, elle espérait seulement que Magnéto entendrait ce qu'elle lui disait, et elle s'en doutait, à présent, elle n'avait plus qu'à disposer.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'homme est maître de son destin, pas du chemin qui y mène [pv Magneto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'homme qui voulait vivre sa vie
» Nu d''un jeune homme...
» L'homme sans jambes, sans bras...
» Et m’aime si {A Toi Séduisant Jeune Homme}
» Un homme en scrap

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Infinity :: Reste du monde :: Autres lieux des USA :: QG de la Confrérie-